Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"L'impression d'être une demi-femme" : Isabelle Nanty, privée de maternité biologique, se confie

Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
13 photos
La populaire actrice Isabelle Nanty est actuellement au cinéma dans le quatrième volet de la saga "Les Tuches". Largement de quoi faire la fierté de sa fille, Tallulah, adoptée en Chine en 2004. La star n'a jamais pu porter la vie. Elle s'en explique avec émotion.

La vie a tenté de la priver du bonheur d'être mère. C'était sans compter sur la force de caractère d'Isabelle Nanty. La comédienne, à l'affiche du film Les Tuches 4 d'Olivier Baroux depuis le 8 décembre 2021, a appris très tôt qu'elle ne pourrait pas avoir d'enfant. Sa propre mère, traitée au Distilbène pour éviter les fausses-couches, a commis des ravages sans le savoir - ce médicament a provoqué des troubles sévères de la grossesse, dont des problèmes de fertilité, chez certaines femmes. C'est pourquoi, en 2004, l'actrice a adopté une petite Tallulah, alors âgée d'un an et demi, née en 2002 en Chine.

Il a fallu que je fasse le deuil d'une maternité biologique

Avant de sauter le pas, bien sûr, il a fallu qu'Isabelle Nanty fasse un grand travail sur elle et s'assure d'avoir les idées claires. "C'est idiot, assure-t-elle dans les colonnes du journal Libération, le 7 décembre 2021. Je sais, pas besoin d'avoir des enfants pour être heureux, mais quand je l'ai découvert, j'ai eu l'impression d'être une demi-femme. Avant d'adopter, il a fallu que je fasse le deuil d'une maternité biologique et que je fasse attention à ce que ma fille ne vienne pas combler un vide."

Jusqu'à 40 ans, on passe par tous les paliers déceptifs de la vie

Il aura fallu attendre quatre décennies pour que le quotidien prenne un nouveau tournant. Isabelle Nanty, qui a "bien raté" sa vie sentimentale, a finalement sauté le pas seule. C'est peut-être pourquoi, en attendant, elle est devenue une mère pour le monde du cinéma francophone. "Jusqu'à 40 ans, on passe par tous les paliers déceptifs de la vie : ceux de l'amour, du travail, de la société, du politique, de l'amitié, poursuit la comédienne. Grâce à ça, on comprend que les gens ont leur limite et qu'on doit les aimer ainsi et ne pas attendre l'impossible. Je crois comme Camus qu'il y a plus de choses à admirer chez l'homme qu'à mépriser." Elle a, heureusement, sa septième merveille du monde, à admirer, à la maison...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image