Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

25e Victoires de la Musique : Olivia Ruiz "adorable" et submergée par les sanglots... Une troisième consécration !

"Merci de m'avoir invité" : ex-paria interdit de direct sur France Télévisions après un certain dérapage, Jean-Luc Delarue apparaît, radieux et paré de ce rictus malicieux qu'on lui connaît, sur la scène du Zénith de Paris, qui accueillait ce 6 mars 2010 la 25e édition des Victoires de la Musique. Une cuvée anniversaire qui a connu une entame marquée par beaucoup d'émotions, dont celle du président.

Un tandem comique composé de Nagui et Jean-Luc Delarue, deux des très nombreux maîtres de cérémonie, est à la relance pour entrer dans le vif du sujet avec, enfin, après une heure entière de programme, l'attribution d'un premier trophée. S'il écorche Manhattan-Kaboul et se laisse corriger avec une désinvolture dont on ne sait si elle était préméditée ou non, Delarue parvient à amuser son monde en usant d'un speech à double entente : "Merci de m'avoir invité", lance-t-il avant de partager sa fierté d'annoncer la catégorie reine Interprète féminine de l'année et de citer Voltaire - pour une salve d'applaudissements qui fait dire à Nagui : "Il n'a pas pu venir ce soir" !

21h35 : Gros creux gargouillant. Mais les organisateurs avaient minuté la livraison du buffet : Olivia Ruiz enfile son tablier (ça lui évitera de se barbouiller de chocolat) pour réaliser ses fameuses (?) Crêpes aux champignons - son nouveau single. Ce que concocte ensuite Emilie Loizeau est nettement plus exotique, nous entraînant à nouveau dans l'exploration de ce Pays sauvage qui a tant séduit en 2009. Jean-Luc Delarue se montre volubile quand vient le tour de Charlotte Gainsbourg (même si, après sa prestation sur Heaven can wait, l'enchaînement "Charlotte sera en tournée en 2010" entouré de blancs tombe à plat). Gros plan sur le compagnon de la comédienne-chanteuse, Yvan Attal : "ouah, qu'il est beau", s'interrompt un Delarue définitivement guilleret. Maurane ponctue le tour de chant avec sa résurrection de l'âme de Nougaro portée par sa voix "trempée dans la voix lactée", selon les mots, fameux, du poète toulousain.

Olivia Ruiz, déjà lauréate de deux Victoires en 2007 (Interprète féminine de l'année et Spectacle, tourné, concert), glane en 2010 une seconde sculpture de la meilleure Artiste Interprète féminine, une troisième dans sa jeune carrière.

Fébrile et la voix secouée de sanglots, "adorable" selon le mot d'un Delarue conquis par ce spectacle, son premier réflexe est de remercier son frère Antoine, très investi au Burkina Faso, et ses parents, présents dans la salle du Zénith.

Déjà récompensée cette année par les Globes de Cristal et le prestigieux Grand Prix de l'UNAC, Olivia Ruiz est encore en compétition pour une autre Victoire : Elle panique, premier single extrait de l'album Miss Météores, voit son clip concourir, avec de belles chances...

On va sabrer le Champomy avec les crêpes aux champignons !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel