Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Antoine de Caunes et les César 2022 : Petits coups de griffe, regrets et détails sur la cérémonie à venir

Antoine de Caunes et les César 2022 : Petits coups de griffe, regrets et détails sur la cérémonie à venir
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
8 photos
Après deux cérémonies très critiquées, la soirée de récompenses des César fait son retour le 25 février prochain, depuis l'Olympia à Paris. C'est Antoine de Caunes qui a été choisi à l'animation et ce dernier se livre dans les pages du "Parisien". Cette année, place (enfin), au cinéma !

Le cinéma français va-t-il retrouver une soirée qui le met en valeur ? Alors que les deux précédentes éditions, menées par Florence Foresti en pleine polémique Polanski et Marina Foïs l'année de la pandémie et de la fermeture des salles, ont été extrêmement décriées, Antoine de Caunes a du pain sur la planche pour faire revenir les téléspectateurs.

Interrogé par le journal Le Parisien lors d'une conférence de presse, alors que la bande-annonce de l'édition 2022 des César a été dévoilée - mettant en avant quelques-uns des films en compétition comme BAC Nord, Aline ou Illusions Perdues - Antoine de Caunes a évoqué avec franchise la prochaine cérémonie. "J'ai envie de remettre le cinéma au coeur de la soirée. J'ai envie qu'on célèbre à la fois le cinéma comme un art et comme un divertissement. J'ai envie qu'il y ait de l'émotion, du rire... Le cocktail idéal que j'imagine aux Césars", a-t-il confié dans ce qui ressemble à un petit coup de griffe alors que le 7e Art était tout sauf mis en valeur ces dernières années.

Mais Antoine de Caunes a compati avec celle qui l'a précédé. "J'aurais tellement pas aimé être à la place de Marina (...) Y avait pas de films, pas de spectateurs, c'était glacial...", souligne-t-il. La soirée avait été une estrade de trois heures à tous ceux voulant s'en prendre au gouvernement et à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui avait passé un très mauvais moment. Lors de l'édition précédente, la comédienne Corinne Masiero avait aussi suscité contre elle un flot de critiques en raison de son happening pendant lequel elle s'était retrouvée toute nue, faussement ensanglantée, sur scène. Là encore, Antoine de Caunes n'est pas très tendre et prévient que ce ne sera pas le genre de la maison cette année. "Si on peut éviter ce registre-là, on évitera (...) Il faut éviter la provoc gratos, le truc qui ne fait plaisir qu'à son auteur", dit-il.

Antoine de Caunes s'est entouré de toute une équipe pour l'écriture des sketchs (Bertrand Delaire, Marina Rollman...) et compte même faire participer l'une des maîtresses de cérémonie les plus populaires des César lors d'un petit clin d'oeil, à savoir Valérie Lemercier. Le futur animateur, qui jure avoir vu la quasi totalité des 171 films en lice, affiche aussi un regret pour cette édition : l'absence de nominations de Kaamelot, le films d'Alexandre Astier qui a fait 2,6 millions d'entrées en salles...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image