Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Armageddon - Michael Bay rétablit les choses : 'Je ne vais pas m'excuser'

5 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation : Sur son site officiel, Michael Bay a réagi à l'interview qu'il a faite pour le Miami Herald Tribune et dans laquelle il confie, selon le papier, qu'il s'excuse pour son film Armageddon, estimant qu'il n'a pas eu assez de temps pour le faire : "Un journaliste a été trop loin en rapportant une information fausse. Il a écrit une partie de mes propos, ce qui a entraîné une confusion dans mes mots et ce que je voulais dire. Je ne vais pas le moindre du monde m'excuser pour le troisième film de ma carrière, appelé Armageddon. Sur le tapis rouge de mon nouveau long métrage, Pain & Gain, des reporters m'ont demandé pourquoi je m'excusais et j'ai répondu : 'Mais de quoi me parlez-vous donc ?' Ce que je dis au journaliste est que je souhaitais avoir plus de temps pour monter le film, surtout pour la troisième partie. Il m'avait demandé ce que je changerais dans mes films si je le pouvais, et j'ai dit, j'aurais aimé avoir quelques semaines supplémentaires dans la salle de montage d'Armageddon. Aujourd'hui encore, Armageddon est le film le plus vu sur la télé câblée. Et oui, je suis fier du film. Assez parlé."

Le 23 avril nous écrivions : Puissant réalisateur et producteur américain, Michael Bay revient avec un "petit" film, en comparaison à ses blockbusters habituels, intitulé Pain and Gain. Cumulant avant-premières et interviews, il se livre sur son long-métrage, qui compte sur les talents de Mark Wahlberg, Dwayne Johnson et Anthony Mackie, mais revient également sur sa carrière. C'est ainsi qu'il parle d'une des oeuvres les plus connues de sa filmographie, Armageddon, et présente ses excuses !

Dans un entretien pour le Miami Herald Tribune, le réalisateur Michael Bay s'explique sur ses techniques de montage : "On m'a souvent critiqué pour mon montage. Mais si on pouvait faire des statistiques sur mes films, on se rendrait compte que mes montages sont de plus en plus ralentis au fil des années. Bad Boys était mon premier film, et on a fait un montage assez rapide. C'était d'ailleurs un style très nouveau dans le genre des films d'action. Ça a été beaucoup imité. Oui, les critiques m'ont pris la tête dessus. Mais quand on regarde la saga Jason Bourne, le montage est encore plus rapide."

C'est alors que Michael Bay en vient à parler de l'un de ses films les plus emblématiques, le film catastrophe avec Bruce Willis, Ben Affleck et feu Michael Clarke Duncan, Armageddon (1998). Un long-métrage qui a rapporté plus de 553 millions de dollars dans le monde et qui reste dans toutes les têtes avec le slow ultime d'Aerosmith, I Don't Wanna Miss a Thing. "Je m'excuse pour Armageddon, parce que j'ai dû faire tout le film en seize semaines. C'était un travail énorme. Ce n'est pas juste pour le film. Je recommencerais entièrement la troisième partie si je pouvais. Mais le studio nous a littéralement pris le film des mains. C'était terrible. Mon responsable des effets visuels a fait une dépression, donc j'ai dû prendre le relais. J'ai appelé James Cameron et lui ai demandé : 'Que fais-tu quand tu dois faire tous les effets spéciaux toi-même ?' Mais on a réussi."

Puissant d'Hollywood, Michael Bay sait aussi avoir du recul et se remet en cause visiblement. Ce n'est pas la première fois qu'il revient sur ses actes ou ses propos. En situation délicate avec Megan Fox – l'héroïne de Transformers 1, 2 mais pas 3, ni 4 – avec laquelle il s'était brouillé car elle le qualifiait de tyran sur les plateaux, Michael Bay s'est réconcilié avec la bombe d'Hollywood il y a peu et prépare avec elle le film des Tortues Ninja.

Concernant son dernier film, Pain and Gain, il a également réagi sur la colère des victimes véritables du fait divers dont le long-métrage est inspiré. Pain and gain suit les aventures criminelles du Sun Gym gang. Composé de bodybuilders dopés aux anabolisants, le gang s'est rendu célèbre entre décembre 1999 et janvier 2000 par ses multiples vols, enlèvements et meurtres. On reproche alors au film de banaliser, voire de "trivialiser" les crimes que ces hommes ont commis. A cela, Michael Bay répond : "J'ai entendu les membres des familles dire qu'on se moquait d'eux. On ne peut pas juger un film sur sa bande-annonce. C'est l'histoire de criminels qui sont capables de torturer un homme un jour, et être à un mariage parfait le lendemain. On ne parle pas des victimes. C'est une histoire relatée à travers les voix des criminels et de la police, et ils ont eu exactement ce qu'ils méritaient."

"Pain & Gain", en salles le 28 août

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel