Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Babysitting, The Search, Le Bon Dieu...Tops et flops du cinéma français en 2014

6 photos
Lancer le diaporama

Comme chaque année, BFM Business livre son classement des films français les plus rentables de l'année 2014 mais aussi, dans le même temps, celui des moins rentables.

En tête de classement, la comédie est reine, mais ce n'est pas Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu qui trône sur la plus haute marche. En effet, avec un budget de 3,4 millions d'euros pour 2,3 millions d'entrées, soit une rentabilité de 586,21%, Babysitting est officiellement le long métrage le plus rentable de l'année, juste devant son rival, Le Bon Dieu et ses 12,2 millions de spectateurs en salles, avec une rentabilité de 532% et un budget qui dépassait les 12,7 millions d'euros.

22% des films sont rentables

On l'avait déjà remarqué au nombre d'entrées en salles, le cinéma français a connu un rebond en 2014, qui se confirme avec le pourcentage de films rentables : 22%, soit 1% de plus que sur l'exercice 2013. Sur la troisième marche du podium, c'est le documentaire de Julie Bertuccelli, La Cour de Babel, qui fait sensation avec à peine 400 000 euros de budget pour 190 000 entrées, suivi par Conversation animée de Michel Gondry avec le philosophe Noam Chomsky (moins de 100 000 euros dépensés pour 26 000 tickets écoulés). Karin Viard, qui cartonne actuellement avec La Famille Bélier, apparaît aussi dans le top 10 avec Lulu femme nue. Dans les 20 premières places du classement, l'éclectisme est de mise, puisqu'on croise des premiers films (Les Combattants), des longs métrages expérimentaux (Near Death Experience) comme des comédies populaires (Fiston, Les Trois frères le retour).

Même les meilleurs ne sont pas à l'abri

Pour autant, l'année écoulée aura livré quelques fours monumentaux, avec notamment les flops retentissants de The Search de Michel Hazanavicius (70 000 entrées environ pour un budget 20,6 millions d'euros), La Voie de l'ennemi (de Rachid Bouchareb), Cadences obstinées (de Fanny Ardant) ou encore, et c'est plus prévisible, la comédie Kidon (avec Tomer Sisley, Bar Refaeli et Kev Adams). Dans les profondeurs du classement, on croise également Un illustre inconnu de Matthieu Delaporte avec Mathieu Kassovitz qui n'atteint pour sa part que 4,6% de rentabilité (107 561 spectateurs pour un budget de 13 millions d'euros), mais aussi Colt 45, un polar avec JoeyStarr qui a coûté cher (12,8 millions d'euros) pour venir en salles seulement 65 387 curieux, soit 2,8% de rentabilité.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel