Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Benoît Poelvoorde et la dépression : ''Je prenais beaucoup de médicaments''

Benoît Poelvoorde et la dépression : ''Je prenais beaucoup de médicaments''
Par Christopher R.
5 photos
Lancer le diaporama

Dans Une place sur la terre, Benoît Poelvoorde troque l'humour pour un registre bien plus dramatique. Sous la direction de Fabienne Godet, il campe Antoine, un photographe désabusé qui a pour seul ami Matéo, le jeune fils de sa voisine souvent absente, auquel il donne une éducation fantaisiste. Un matin, des notes de piano venues de l'immeuble d'en face captent son attention. Antoine ne sait pas encore que la musicienne, Elena, étudiante idéaliste, suicidaire et sans concession, va bouleverser sa vie et lui permettre enfin de trouver une place sur la Terre...

Habitué à jouer les clowns sur grand écran, l'excellent acteur belge sert une composition poignante qui le ramène également face aux fantômes de son propre passé. Il y a quatre – cinq ans, Benoît Poelvoorde traverse une dépression. Une sale période révolue qui le sert pourtant encore aujourd'hui. "Je suis moins triste que lui, mais bien désespéré quand même", ironise l'acteur au Journal du Dimanche.

Après de sombres embrouilles avec la réalisatrice Hélène Fillières sur le tournage d'Une histoire d'amour, Benoît Poelvoorde s'est inspiré de sa propre vie pour comprendre ce nouveau personnage. Une composition forte pour un comédien caméléon dont le talent ne peut être remis en cause. Mais il ne sent pas plus légitime aujourd'hui : "J'ai l'impression d'être un usurpateur, et qu'un jour, les gens s'en apercevront."

Très humble, Benoît Poelvoorde se souvient combien il a souffert ces dernières années et rend hommage à sa manière à ces personnes de l'ombre qui lui ont permis de revenir à la surface. "Dans ma période difficile, je prenais beaucoup de médicaments", se souvient l'acteur. Puis il rentre dans la confidence : "Je sais, ça fait un peu mélo, mais je suis persuadé qu'il y a toujours quelqu'un dont la rencontre peut changer le cours de votre vie", dit-il en référence à la jeune étudiante du film, incarnée par Ariane Labed. "Une fois que j'étais entré dans une pharmacie et que je tremblais tellement j'étais mal, la dame derrière son comptoir m'a juste dit : 'Prenez soin de vous, monsieur Poelvoorde. On vous aime beaucoup'. J'ai pris les cachets, j'ai payé et j'ai pleuré comme un enfant. À sa manière, cette pharmacienne m'a non seulement sauvé la vie, mais elle m'a redonné 'une place sur la terre' que j'avais complètement perdue."

"Une place sur la terre", en salles le 28 août.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image