Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Bygmalion : Patrick de Carolis condamné à cinq mois de prison avec sursis

Bygmalion : Patrick de Carolis condamné à cinq mois de prison avec sursis
Un verdict prononcé en l'absence des accusés...

En avril 2014, on apprenait que Patrick de Carolis (63 ans) était mis en examen pour "favoritisme" dans l'enquête sur des contrats passés entre Bygmalion, société de communication créée par Bastien Millot, l'un de ses proches, et le groupe France Télévisions qu'il a présidé de 2005 à 2010... La justice vient de rendre son verdict.

Jeudi 19 janvier, le tribunal correctionnel a en effet condamné Patrick de Carolis et Bastien Millot à cinq mois d'emprisonnement avec sursis chacun pour avoir passé des contrats entachés de favoritisme. Ce n'est pas tout, le premier a été condamné à verser 25 000 euros d'amende pour favoritisme et le second à verser 75 000 euros pour recel de favoritisme. La société Bygmalion (actuellement en liquidation) a également été condamnée à payer 60 000 euros d'amende et 35 000 euros de dommages et intérêts ont été attribués à trois syndicats de France Télévisions, qui s'étaient portés partie civile.

Me Michel Beaussier, avocat de Patrick de Carolis, a annoncé que son client comptait faire appel de cette décision de justice.

En mai 2014, LePoint.fr révélait que Patrick de Carolis aurait touché près de 120 000 euros de la part de Bygmalion (47 800 euros en 2011 et 71 700 euros en 2012) via sa société Patrick de Carolis Consulting et Participations. Le magazine s'interrogeait alors sur de possibles "rétrocommissions". S'estimant sali par les journalistes, l'ex-animateur de Des racines et des ailes (France 3) avait porté plainte pour diffamation.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image