Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Cannes 2013 : Luc Besson propose une bulle de chaleur et de folie !

Cannes 2013 : Luc Besson propose une bulle de chaleur et de folie !
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Le B.O. de Cannes, restaurant VIP de la Cité du cinéma de Luc Besson, en avant-première à Cannes durant le Festival du 15 au 26 mai 2013 : une bulle chaleureuse sur la Croisette
14 photos
Lancer le diaporama
Le B.O. de Cannes, restaurant VIP de la Cité du cinéma de Luc Besson, en avant-première à Cannes durant le Festival du 15 au 26 mai 2013 : une bulle chaleureuse sur la Croisette
B.O., cela signifie aussi bien box-office que bande originale. Ce nom fait indéniablement référence au monde du cinéma, la passion de Luc Besson. Le réalisateur et producteur français a désormais investi le Festival de Cannes avec un restaurant éphémère à Cannes, qui fait écho au B.O., futur restaurant VIP de sa Cité du cinéma en Ile-de-France, son "Hollywood-sur-Seine" : neuf plateaux de tournage et deux écoles de cinéma - l'Ecole nationale supérieure du cinéma Louis-Lumière et une autre, gratuite -, mais aussi des bureaux. Le tout créé sur le terrain d'une ancienne centrale électrique, et la vieille turbine est d'ailleurs conservée, transformée en machine à rêves.

Cannes, Luc Besson l'a vécu à travers la présentation du Grand Bleu en 1988. La réception du film avait heurté le cinéaste, puisque les critiques n'avaient pas été tendres avec son long-métrage. Qu'importe, Le Grand Bleu attirera 9,2 millions de spectateurs dans les salles. L'accueil de ce film n'a pas non plus empêché cette figure du cinéma de revenir sur la Croisette en 1997 avec son film de science-fiction Le Cinquième Élément, toujours hors compétition, puis Fanfan La Tulipe avec Penélope Cruz, dont il a signé le scénario et son Grand Bleu revient sur le cinéma de la plage cette année. Une histoire forte donc entre Cannes et Besson, dont le point d'orgue est sans aucun doute l'année 2000, lorsqu'il est président du jury. Il avait alors choisi de remettre la Palme d'or au drame musical de Lars von Trier avec Björk, Dancer in the Dark.

Le B.O. à Cannes, qui accueille les festivaliers du 15 au 26 mai, peut se considérer comme une bulle de chaleur et de connexion. Ce lieu de vie à la clientèle artistique et internationale veut apporter un supplément d'âme au coeur de la Croisette. En coproduction avec ADR PRod, il est donc en avant-première au Festival de Cannes, au 5e étage du Five Hotel & Sp rt, l'une des plus belles terrasses cannoises, dirigé par Vanessa Izerzer. A noter qu'à partir de 23h, le BO Club viendra bousculer les codes des nuits du Festival.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image