Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Carla Moreau et la sorcellerie : la voyante sort du silence et livre une nouvelle version déroutante

13 photos
Voir 13 photos
Danaé, la voyante de Carla Moreau, réfute toutes les accusation d'extorsion et de racket qui pèsent sur elle dans l'affaire de sorcellerie - Touche pas à mon poste
Au lendemain de la prise de parole de Carla Moreau dans "Touche pas à mon poste", Cyril Hanouna a accueilli Danae, la voyante qui est notamment accusée de racket. Cette dernière, déjà connue des services de police à Marseille, a livré sa version des faits.

Sa prise de parole était très attendue. Après dix jours de silence radio, Carla Moreau s'est exprimée sur le plateau de Touche pas à mon poste lundi 8 mars 2021. La maman de Ruby (1 an) s'est notamment défendue d'avoir voulu nuire à ses camarades des Marseillais en ayant recours à de la sorcellerie et a accusé sa voyante, Danaé Roux Custode, de l'avoir manipulée et rackettée pendant plusieurs années. Cette dernière était à son tour invitée à prendre la parole dans l'émission de Cyril Hanouna. Déjà bien connue des services de police à Marseille pour des faits similaires dont l'accuse Carla Moreau, elle s'est expliquée et a tout nié en bloc.

Selon elle, Carla Moreau est toujours allée la voir de son plein gré. "Elle avait entre 17 et 18 ans, de mémoire c'était en 2015. Elle est venue me voir pour des 'travaux' pas pour de la voyance, donc ça peut être envoûtement, retour amoureux...", a-t-elle déclaré. Danaé se refuse toutefois à en dire davantage sur les demandes précises de sa cliente, souhaitant respecter le secret professionnel et même l'enquête en cours. Elle poursuit tout de même en confiant avoir toujours eu de "très bonnes relations" avec Carla Moreau. "Je n'ai jamais coupé le contact avec Carla, elle n'a jamais coupé le contact avec moi. J'ai les preuves de cela, ils (les enquêteurs, ndlr) les ont : le contact n'a jamais été coupé. Ma cliente me sollicitait régulièrement pour faire appel à mes services, preuve que j'ai donné aux enquêteurs de police, elle venait me demander des prestations, 'j'ai besoin que tu me fasses ça ou ça ou ça'. Moi je n'allais pas lui dire quoi faire", a-t-elle martelé.

Je me proclame complètement victime

Ainsi, elle conteste fermemet les accusations de racket et d'extorsion de fonds qui pèsent sur elle. "Je suis énormément harcelée et lynchée sur les réseaux, je n'ai pas fait tout ça. On vient me demander un service et après on me met ça sur le dos (...) Sur l'extorsion, la menace et tout ce que vous dites, je ne tolère pas qu'on me mette ça sur le dos, j'ai confiance en la justice, sur l'enquête en cours. Je me proclame complètement victime. Je reçois des menaces de mort toute la journée, j'ai des enfants, alors que je n'ai rien fait", s'est-elle insurgée. Qui plus est, Carla Moreau n'aurait pas tout à fait déboursé les fameux 1,2 millions d'euros dont elle a parlé. "Cette somme là, ce n'est pas ça, je n'ai pas le chiffre exacte, ça peut s'en rapprocher... Mais ce n'est pas moi qui lui ai demandé et c'est sur des années, de 2015 à 2021", a-t-elle confié, préçisant qu'un service pouvait s'étaler sur une durée de "8h" et valoir jusqu'à "3 200 euros". Quant aux fausses factures qu'elle aurait rédigé pour camoufler son présumé chantage, là encore, Danaé explique avoir des preuves. "Je n'ai jamais proposé de factures, c'est elle qui me demandait, je peux aussi attester et apporter les preuves. D'ailleurs, les enquêteurs les ont, c'est elle qui m'a demandé de faire ça par rapport à sa fameuse société."

Danaé confirme en revanche qu'il s'agit bien de ses mains présentes dans les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, sur lesquelles elle lance des sorts à Maeva Ghennam, Manon Marsault ou encore Julien Tanti. D'après ses dires, ces vidéos n'étaient toutefois pas enregistrées à l'insu de Carla Moreau puisqu'elle n'aurait même pas été présente physiquement. "C'est moi qui ai mis les clous sur les images à la demande de ma cliente. On me demandait de filmer parce qu'elle voulait voir les preuves de mon travail. Elle avait besoin que j'apporte des preuves", a-t-elle révélé. Et d'ajouter : "J'ai procédé à de la sorcellerie, je n'aime pas ce terme moi j'emploie 'travaux occultes'. Il y a eu des résultats, en positif, qui ont fonctionné. Mon ancienne cliente le sait elle-même et les enquêteurs ont des preuves comme quoi elle dit que ça a fonctionné."

D'autres Marseillais impliqués

Carla Moreau serait en outre bien loin d'être la seule candidate de télé-réalité, ni même des Marseillais, à avoir eu recours aux services de Danaé pour des prestations aux coûts "très aléatoires". "Sans citer les noms, j'ai d'autres clients. Beaucoup de voyance et de la réussite, pas de magie noire... Qu'il y en ait un aujourd'hui qui vienne prouver que j'en ai fait. Mais je ne peux pas citer, je ne peux pas mettre en porte à faux. Il y en a qui m'ont fait de la pub, qui m'ont consulté."

Mais alors, pourquoi l'affaire est-elle ressortie ? Danaé sous-entend un coup monté. "Il y a une base, il y a quelque chose mais je ne peux pas révéler. Il y a quelque chose qui fait qu'on m'accuse de menace, d'extorsion et moi je n'ai jamais fait ça. Je n'ai pas de bande organisée, je n'ai envoyé personne menacer Carla ou sa famille. Il y a quelque chose qui a déclenché cette enquête", a-t-elle déclaré, bien mystérieuse. Pour conclure, la voyante controversée et son avocate ont expliqué envisager de porter plainte pour diffamation à l'encontre de Carla Moreau. "C'est en cours de discussion, la justice doit faire son oeuvre sans parasiter l'enquête". L'affaire est donc bien loin d'être terminée...

Pour rappel, Carla Moreau a indiqué avoir commencé à voir Danae Roux Custode à l'âge de 17 ans. Au fur et à mesure que sa notoriété explosait avec Les Marseillais, elle aurait été contrainte à continuer de lui verser de l'argent chaque mois pendant ces quatre dernières années et aurait versé au total la somme vertigineuse de 1,2 million d'euros. C'est également Danae qui aurait forcé la jeune femme à souhaiter du mal à ses amis de télé-réalité, ainsi qu'à leurs enfants. Samedi 27 février 2021, Carla Moreau a enfin porté plainte pour abus de faiblesse et extorsion de fonds. Une enquête est en cours.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image