Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire de sorcellerie : Carla Moreau sous protection, elle est soulagée que les vidéos soient sorties

14 photos
Voir 14 photos
Carla Moreau s'explique sur l'affaire de sorcellerie dans "Touche pas à mon poste".
Elle avait gardé le silence depuis le début de l'affaire et a décidé de donner sa version des faits à Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste". Carla Moreau a évoqué pour la première fois, le 8 mars 2021, l'affaire de sorcellerie. Une intervention riche en révélations.

Sa réaction et ses déclarations étaient très attendues et elles ont enfin eu lieu ! Carla Moreau a choisi Touche pas à mon poste pour évoquer les très lourdes accusations qui pèsent sur elle. La star des Marseillais, maman de Ruby (1 an) et ex(?)-compagne de Kevin Guedj qui aurait eu recours à la sorcellerie a donc dit sa vérité. La voici.

Carla Moreau a tout balancé sur les agissements de sa voyante mais elle a aussi tenu à évoquer les détails financiers de l'arnaque dont elle dit être victime. Elle a tout d'abord confirmé avoir versé 1,2 million d'euros à cette femme "sur plusieurs années, quatre ou cinq ans". Et raconte : "Comme les paiements devenaient de plus en plus importants, c'était 1000 puis 6000 puis 8000 euros... elle ne me laissait plus assez d'argent pour vivre, j'étais dans un engrenage. Ils ont demandé parfois 50 000 euros par mois mais moi je ne les avais pas." L'argent est sur la société de Carla Moreau mais malgré cela, la voyante aurait tout tenté pour la dépouiller : "Elle me disait qu'elle me ferait des factures bidon avec un avocat bidon. C'était un engrenage et moi j'étais menacée."

En effet, Carla a eu peur pour elle et sa famille et pour cause, "ils" sont même allés chez sa mère. "Ma mère ne savait pas comment s'en sortir, ils disaient qu'elle aurait des soucis si elle ne payait pas. Il y a deux ans, ma mère a porté plainte avec mon beau-père mais moi je n'ai pas porté plainte car j'avais peur que des menaces soient mises à exécution. Je vivais sous pression depuis des années et je me disais que tant que je payais, elle me laissait tranquille. Donner l'argent me rassurait", explique-elle à Cyril Hanouna.

"Victime de racket et de chantage", Carla Moreau était "sous emprise" et "avait honte". Voilà pourquoi elle n'a rien dit à ses proches. Aujourd'hui, elle se dit finalement "soulagée que cette histoire soit révélée". Mais, comme on l'apprend ensuite, elle a si peur pour sa sécurité qu'elle a "pris une protection pour être en sécurité" chez elle. Le chantage est donc terminé et comme elle a porté plainte, l'affaire est à présent entre les mains de la justice.

Une affaire de sorcellerie bien complexe

Tout a commencé avec des notes vocales dévoilées sur les réseaux sociaux fin février. On pouvait entendre Carla Moreau souhaiter du mal à ses camarades des Marseillais et, selon certains candidats, en faire de même avec les enfants de ces derniers. Scandalisés, outrés, choqués... les autres membres du casting de la célèbre télé-réalité, ceux qui ont accepté de réagir, ont tous condamné Carla Moreau. Mais stupeur, quelques jours plus tard, de nouvelles révélations laissaient à penser qu'elle aussi (dans une certaine mesure) est victime dans cette affaire. Sa voyante Danae aurait abusé d'elle. Carla a même déposé une plainte au commissariat pour chantage, atteinte à la vie privée par enregistrements et captations, abus de faiblesse et escroquerie contre la voyante et une enquête a été ouverte par la PJ de Marseille.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image