Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Enzo Zidane sur les traces de Zizou : Coup de sang et expulsion

5 photos
Lancer le diaporama

Tel père tel fils ? Si l'on en croit les talents d'Enzo Zidane, oui. Mais pas seulement. Le jeune ado semble avoir hérité des capacités extraordinaires de son géniteur Zinédine Zidane, ainsi que de son caractère bien trempé. Un caractère bien trempé qui lui a valu une expulsion pour un geste d'énervement lors d'un match avec le Real Madrid des moins de 19 ans...

Aujourd'hui, Zinédine Zidane rime avec coup de tête. On pense ainsi à ceux plantés en finale de la Coupe du monde en 1998, mais également à celui donné à Marco Materazzi, là encore en finale de Coupe du monde en 2006. Un geste devenu depuis une oeuvre d'art. Pour autant, pas sûr que le coup de pied du petit Enzo dans les parties génitales de son adversaire devienne lui aussi une oeuvre intemporelle.

Nous sommes au Qatar, et Enzo Zidane, 17 ans et toutes ses dents, affronte Aspire International lors de l'ALKASS International Cup au Qatar. Si le score est anodin (4-2 pour les merengue), Zizou junior va marquer le match de son empreinte. Et son adversaire également. Après un tacle un peu rugueux de son opposant, le garçon se retrouve au sol, et le regard plein de fureur, s'essuie les crampons sur le corps et les parties intimes du malheureux. L'arbitre dégaine alors et expulse Enzo Zidane - qui ne souhaitait que montrer à son adversaire ses nouvelles chaussures.

Comme son père, Enzo Zidane n'a pas su maîtriser ses nerfs sur un terrain. Comme son père, c'est un adversaire qui a pris cher. Et on espère que comme son père, Enzo Zidane terminera meneur de la sélection tricolore, offrant une seconde étoile au maillot frappé du coq. Et non un coup de boule à son prochain...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel