Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ewan McGregor décrit la méthode Roman Polanski : Choquante et brutale

À l'occasion de la sortie ce mercredi de Beginners de Mike Mills, son acteur principal Ewan McGregor accorde une longue interview à nos confrères des Inrockuptibles. L'acteur écossais, 40 ans en mars dernier et papa de quatre fillettes dont la dernière est âgée de quelques mois, revient sur cette carrière marquée à ses débuts par ce film culte : Trainspotting.

McGregor se souvient des cinéastes pour qui il a travaillé et sa fierté d'avoir rencontré Tim Burton (Big Fish), Danny Boyle, Peter Greenaway (The Pillow Book), Woody Allen (Le Rêve de Cassandre) et déclare son attachement à David McKenzie avec qui il a tourné Young Adam en 1993 et Perfect Sense, qui sortira prochainement sur les écrans et où il donne la réplique à Eva Green.

L'Écossais décrit aussi la méthode Roman Polanski. En mars 2010, sortait The Ghost Writer, film dans lequel McGregor incarne un écrivain chargé de terminer les mémoires d'un ancien Premier ministre britannique incarné par Pierce Brosnan. Le film a raflé tous les prix : quatre César, deux prix Lumière, un Ours d'argent berlinois... Pendant que l'Ecrivain fantôme triomphait, son réalisateur était rattrapé par une affaire de viol vieille de 30 ans et assigné à résidence en Suisse. Il ne sera libéré qu'en juillet 2010.

Pour les Inrocks, Ewan McGregor raconte le Polanski derrière la caméra et son procédé plutôt rentre-dedans : "C'est fou le temps qu'il passe à préparer un plan, à contrôler le moindre objet dans le cadre. Il vérifie tout plusieurs fois, s'agite pour changer un détail qu'on distingue à peine. Puis il lance la prise et à peine dit-on la moitié d'un mot qu'il vous coupe en hurlant : 'Noooon !' Au début on dit 'What the fuck !?' En plus, il est très abrupt, pas du genre à dire 'Mon chéri c'est vraiment très très bien, mais...' Il dit tout ce qu'il pense. Au début c'est un peu choquant. Mais quand je me suis rendu compte qu'il parlait comme ça à tout le monde, que ce n'était pas personnel, je m'y suis fait."

L'acteur confie que même s'il n'avait plus rien à faire sur le film, il s'est rendu à plusieurs reprises au chalet voir Polanski terminer le film : "Polanski est peut-être le cinéaste avec qui j'ai eu l'expérience de tournage la plus intense. Parce que ça a duré quatre mois, qu'on s'est vus tous les jours, loin de chez nous, que je suis quasiment de tous les plans. Et je suis très satisfait de mon travail."

Ewan McGregor est l'affiche aujourd'hui dans Beginners de Mike Mills. L'histoire d'un fils qui apprend l'homosexualité de son père, malade d'un cancer. Il rencontre alors une jeune femme, Anna, interprétée par Mélanie Laurent. Un scénario qui a beaucoup touché la star de Trainspotting...

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans Les Inrocks, en kiosques ce mercredi.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image