Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Familles nombreuses : Une candidate maman grâce à la PMA, elle raconte son combat parfois douloureux

Familles nombreuses : Une candidate maman grâce à la PMA, elle raconte son combat parfois douloureux
Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
15 photos
Lundi 4 avril 2022, l'une des candidates de "Familles nombreuses" (TF1) a souhaité se livrer sur un sujet personnel, sur Instagram. La mère de famille a expliqué qu'elle avait dû passer par la PMA pour avoir ses enfants.

Laëtitia Provenchère fait partie des nouveaux venus de la saison inédite de Familles nombreuses, la vie en XXL. La jeune femme est l'heureuse maman de Nolann (3 ans) et des triplées, Emmy, Lyna et Noëlya (1 an). Des enfants nés grâce à la PMA (Procréation médicalement assistée) comme elle l'a confié à travers une publication, le 4 avril 2022.

La mère de famille a mené un combat pour pouvoir devenir maman. Son défunt mari Guillaume et elle ont rapidement su qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Ils ont donc eu envie de fonder une famille. Mais Laëtitia Provenchère souffre du syndrome des ovaires polykystiques, une maladie hormonale qui peut entraîner des troubles de la fertilité, de la pilosité (hirsutisme), ainsi que des complications métaboliques. Le couple n'a donc eu d'autre choix que de se tourner vers la PMA.

"Lors de notre rencontre avec Guillaume, cela faisait déjà plusieurs années que je n'avais mes règles que 2 ou 3 fois par an. Le sujet bébé est rapidement arrivé car nous 2 c'était une évidence. Le verdict est rapidement tombé, je souffre du syndrome des ovaires polykystiques et par chance je n'ai que très peu des effets que peuvent entraîner ce syndrome. Après quelques mois d'examens, le protocole se met en place, nous faisons plusieurs essais d'insémination, Guillaume arrive à prendre plus de recul que moi, je vis chaque mois comme un échec. J'ai la chance pendant ces quelques mois de ne faire aucune fausse couche et d'être accompagnée à chaque examen d'un futur super papa !!!", a tout d'abord écrit Laëtitia Provenchère.

A peine un an après le début du protocole, Laëtitia Provenchère est tombée enceinte de Nolann, en 2017. Peu de temps après la naissance, son mari et elle ont de nouveau tenté d'avoir un enfant. Une expérience qui s'est mieux passée moralement pour la maman : "Pour les triplées, nous avons eu la même chance, plusieurs mois d'essais que je vis différemment car nous avons déjà Nolann, cela change beaucoup ma façon de vivre ces essais. Je me dis que j'ai déjà la chance d'avoir un enfant et les échecs sont beaucoup moins douloureux." Trois ans plus tard, elle a de nouveau découvert une bonne nouvelle. Ou plutôt trois puisque des triplées se sont nichées dans son ventre.

Comme elle l'avait déjà expliqué dans une publication passée, ses trois enfants sont nés prématurément. Et c'est seule que Laëtitia les élève car lors de sa dernière grossesse, son époux Guillaume est mort brutalement. "Alors que j'étais enceinte de 2 mois des triplées, j'ai subitement perdu mon mari. Guillaume était vraiment le mari idéal, un vrai papa poule. Mais en août 2020, il a été victime d'un accident du travail et il est décédé deux jours plus tard. À ce moment-là, la vraie question était comment gérer ma peine et comment annoncer à un petit garçon de 2 ans, qu'il ne reverra plus son papa ?", a-t-elle récemment confié à Au féminin. Fort heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses proches pour l'épauler.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image