Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Haya de Jordanie : La princesse a-t-elle trompé l'émir avec son garde du corps ?

Haya de Jordanie : La princesse a-t-elle trompé l'émir avec son garde du corps ?
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Le 11 juillet 2019, le "Daily Mail" a appris qu'Haya de Jordanie était soupçonnée d'avoir eu des "comportements inappropriés" avec son garde du corps. En mai 2019, elle a fui son mari, l'émir Mohammed bin Rashid Al Maktoum, quand elle a découvert qu'il avait fait emprisonner et torturer l'une des ses filles qui voulait fuir Dubaï en secret. Un procès pour la garde des deux enfants du couple s'ouvrira le 30 juillet prochain et ces soupçons d'adultère viennent mettre en péril la défense de la princesse.

Le 4 juillet 2019, on apprenait par le Daily Mail que la princesse Haya de Jordanie avait fui Dubaï et son mari, l'émir cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, 69 ans. Elle aurait "passé des mois à méticuleusement préparer sa fuite vers Londres après avoir découvert que son mari lui avait menti au sujet de sa fille Latifa [la fille de l'émir est le fruit d'une autre couche, NDLR], emprisonnée et torturée". L'émir, père de trente enfants issus de différentes mères, lui aurait fait croire que sa fille Latifa s'était trouvée au coeur d'une tentative d'extorsion et qu'elle avait dû être secourue et rapatriée à Dubaï. En réalité, la jeune femme de 33 ans avait voulu quitter l'émirat pour démarrer une nouvelle vie aux États-Unis.

La princesse Haya de Jordanie, 45 ans, serait donc toujours réfugiée à Londres, dans l'attente d'un procès pour la garde de ses deux enfants, qui l'oppose à Mohammed bin Rashid Al Maktoum. Une première audience doit avoir lieu le 30 juillet prochain. Le milliardaire a dit intenter une action "sans précédent" contre Haya et entend bien faire rapatrier ses enfants à Dubaï.

Des "contacts inappropriés" avec son garde du corps

Mais un élément que le Daily Mail apprend le 11 juillet 2019 pourrait venir ternir la défense d'Haya de Jordanie durant le procès. Elle est suspectée d'avoir entamé une relation extraconjugale avec son garde du corps, un officier britannique. L'émir soupçonne la princesse Haya d'avoir eu des "contacts inappropriés" avec cet homme, qui a divorcé de son épouse l'année dernière. Des sources proches de la princesse expliquent que ces suppositions viendraient d'une visite surprise de l'émir à sa compagne dans son manoir londonien, où il l'a trouvée accompagnée de son garde du corps et supposé amant.

D'autres sources apprennent au quotidien britannique que le garde du corps l'accompagnait dans tous ses déplacements internationaux. Haya de Jordanie l'aurait "couvert de cadeaux", dont une Range Rover, un fusil de chasse à 50 000 livres sterling, des costumes de la marque britannique Saville Row, ainsi qu'une montre de valeur. "Haya devait toujours être accompagnée de deux gardes du corps, mais souvent, elle en renvoyait un pour n'être qu'avec l'autre", explique cette même source.

Haya de Jordanie se prépare de son côté à se défendre comme elle peut lors de ce procès, qui s'annonce musclé. Selon les informations de Business Insider, elle aurait fait appel à la prestigieuse avocate Me Fiona Shackelton. Cette dernière a défendu le prince Charles lors de son divorce avec Diana et est toujours conseillère juridique des princes William et Harry.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image