Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jack Haley : Mort à 51 ans de l'ex-basketteur NBA et ''frère'' de Dennis Rodman

5 photos
Lancer le diaporama

Triste année 2015 pour la famille NBA. Après Jerome Kersey, Earl Lloyd et Anthony Mason, c'est Jack Haley qui vient de mourir, à 51 ans seulement. La mauvaise nouvelle a été annoncée sur Twitter hier, mardi 17 mars, par Scottie Pippen et Phil Jackson, qui l'avaient côtoyé aux Chicago Bulls durant la saison 1995-1996.

C'était l'un des moins connus mais l'un des plus aimés. Intérieur des mythiques Chicago Bulls du milieu des années 90, aux côtés de Michael Jordan, Dennis Rodman ou encore Scottie Pippen, Jack Haley avait été sacré champion NBA malgré un seul match joué. En une saison, "l'agitateur de serviettes" - surnom donné aux remplaçants qui motivent l'équipe sur le parquet - avait toutefois réussi à s'intégrer parfaitement, devenant un vrai ami pour ses coéquipiers.

"RIP mon frère Jack Haley", a ainsi tweeté son ex-coéquipier fantasque Dennis Rodman, qui "envoie de l'amour" à la famille de son camarade. "On a passé du bon temps en 95-96", a-t-il ajouté, photo de Jack l'embrassant sur la joue à l'appui. Très ami avec son coéquipier à l'époque, il était même surnommé le "baby-sitter de Dennis Rodman", un rôle particulier que Phil Jackson confirmera des années plus tard dans son autobiographie. Ils avaient également joué ensemble aux Spurs entre 1993 et 1995.

Mais c'est Scottie Pippen et Phil Jackson, son coach aux Bulls, qui ont d'abord annoncé la nouvelle. "Très triste d'apprendre que mon ancien coéquipier, Jack Haley, est mort. Super mec avec lequel je suis resté en contact les années qui ont suivi. RIP", a le premier écrit avant que Phil Jackson ne tweete aussi un "RIP". Jack Haley est mort lundi, des suites d'une longue maladie. Sa famille, avec "grande tristesse", a publié un communiqué précisant que c'est une maladie du coeur qui l'a emporté au Los Alamitos Medical Center.

Fils d'une icône du surf, décédée en 2000, Jack Haley avait débuté le basket tardivement. Mais très professionnel et travailleur, il avait été drafté par Chicago à sa sortie de UCLA, la fameuse université de Californie à Los Angeles, en 1987. Ses débuts en pro se sont toutefois faits loin des États-Unis, à l'Espanyol Barcelone, où il ne s'impose pas. Jack Haley arrive en novembre 1988 chez les Bulls avant de jouer la saison suivante pour les New Jersey Nets, les Lakers, l'AEK Athènes (Grèce), les San Antonio Spurs, et revient une saison auprès des Bulls en 1995-1996. L'intérieur défend ensuite les couleurs des La Crosse Bobcats (en CBA) et revient enfin aux New Jersey Nets, où il termine sa carrière en 1998.

Après 341 matchs NBA, pour des moyennes de 3,5 points et 2,7 rebonds en 9,6 minutes, Jack Haley reste toutefois dans le basket en devenant coach assistant chez les Nets puis les Lakers pour animer les pregame shows, mais joue aussi dans des films sur ce sport comme Eddie et Basket Academy ou dans le clip d'Aerosmith, Love in an Elevator. Il laisse derrière lui deux fils, Jack Jr. (23 ans) et Jeffrey (19 ans), également basketteurs universitaires, fruits de son union passée avec Stacey Lidstrom, sa mère Jenette, sa soeur Sondra et son frère Tim.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image