Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Jean-Jacques Bourdin "salement écarté" de l'antenne : sa femme Anne Nivat sort les griffes

Jean-Jacques Bourdin "salement écarté" de l'antenne : sa femme Anne Nivat sort les griffes
Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
13 photos
Désormais blanchi des accusations de tentatives d'agressions sexuelles qui pesaient sur Jean-Jacques Bourdin, une question reste en suspens : va-t-il retrouver sa place à l'antenne ? Alors qu'il semble s'impatienter de son côté, sa femme Anne Nivat s'est exprimée sur Twitter déplorer la manière dont il a été évincé.

La position de Marc-Olivier Fogiel et du reste de la direction du groupe BFMTV et RMC semblait clair : "Il n'y a rien qui empêche Jean-Jacques Bourdin de faire son travail. Une simple plainte ne justifie pas le fait de disqualifier quelqu'un". Ainsi, le journaliste de 72 ans pouvait continuer à assurer son interview politique quotidienne à l'antenne en dépit des accusations pour tentatives d'agressions sexuelles déposées contre lui au mois de janvier. Il avait même pu lancer quelques jours plus tard sa nouvelle émission La France dans les yeux, avec pour première invitée Valérie Pécresse.

Mais voilà, après l'ouverture d'une enquête interne, la direction a rétropédalé et a décidé d'écarter son animateur. "Jean-Jacques Bourdin, à la demande de la direction, se retire temporairement des antennes de BFMTV et de RMC. Cette décision a été prise pour ne pas porter préjudice au fonctionnement quotidien de BFMTV et de RMC", annonçait un communiqué.

Mais qu'en est-il désormais ? Car le 8 avril dernier, l'affaire a été classée sans suite par le parquet de Paris, les faits étant désormais prescrits. Au cours du week-end, Jean-Jacques Bourdin a en tout cas laissé entendre à travers un Tweet qu'il était prêt à récupérer sa place. "'On vous revoit quand ?' On me pose cette question très souvent dans la rue... ce matin encore en allant voter. Je réponds invariablement 'bientôt'", a-t-il écrit.

Sa femme sort les griffes

Une publication à laquelle sa femme Anne Nivat, qui n'a cessé de le défendre durant ce tourbillon médiatique, a réagit sur la même plateforme sociale. La reporter de guerre actuellement en déplacement en Ukraine a justement réitéré son soutien en dénonçant de manière virulente son évincement injustifié selon elle. "Ceux qui t'ont salement écarté de ta #passion, de ce que tu fais depuis tant d'années avec professionnalisme sont incapables de saisir le lien qui t'unit à ton #public. Ce qui compte c'est pourtant cela: l'amour de son métier et le respect du public".

Pour rappel, c'est Fanny Agostini qui est à l'origine des plaintes visant Jean-Jacques Bourdin. L'ancienne présentatrice météo du même groupe et ex-animatrice de Thalassa avait raconté à Médiapart que les faits s'étaient déroulés en 2013, lorsqu'elle avait 24 ans. La revue d'investigation avait également recueilli les témoignages d'autres femmes, dont celui de Sidonie Bonnec. Puis, une femme de 61 ans révélait au Parisien avoir déposé plainte au commissariat du XVIe arrondissement de Paris contre Jean-Jacques Bourdin. Elle l'a accusé d'"agression sexuelle", de "harcèlement" et d'"exhibition sexuelle". Des agissements également prescrits car datant de 1988.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image