Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Jacques Peroni viré après son tacle aux Grosses Têtes : "Je m'en fous complètement"

10 photos
Voir 10 photos
C'est ce qui s'appelle cracher dans la soupe... Resté pensionnaire de l'émission culte "Les Grosses Têtes" sur RTL, Jean-Jacques Peroni n'a pas hésité à tacler son employeur. Il reproche à la radio, et l'animateur Laurent Ruquier, de trop le censurer pour ses blagues de moins en moins adaptées à l'époque.

Jean-Jacques Peroni s'est-il tiré une balle dans le pied ? L'humoriste de 68 ans a taclé RTL, radio sur laquelle il oeuvre depuis des années dans l'émission Les Grosses Têtes, d'abord avec Philippe Bouvard puis repêché par Laurent Ruquier quand ce dernier a repris les commandes en 2014. Mais de toute évidence, il ne s'y sent plus à sa place.

Invité de Non Stop People le jeudi 1er avril 2021, Jean-Jacques Peroni a été interrogé sur l'émission qui fait les belles audiences de RTL. Et il n'a pas mâché ses mots... "Quand je m'emmerde, je me tire. Comme on est sous la botte à la kommandantur bien pensante, je m'emmerde. Je dis qu'on ne peut pas faire rire avec des bonnes pensées", a-t-il d'abord déclaré. L'humoriste au registre très daté amusant sans doute un public de messieurs aux cheveux blancs nostalgiques d'une époque où toutes les blagues étaient autorisées et qu'importe si elles peuvent en blesser certains, estime donc comme tant d'autres qu'on ne peut plus rien dire... Et pourtant, même avec Laurent Ruquier à la barre, les auditeurs savent que tout le monde en prend pour son grade.

Jean-Jacques Peroni est allé plus loin dans ses explications sur son ressenti par rapport aux nouvelles Grosses Têtes - taclées dans un récent rapport de l'AJL sur des faits de sexisme ou d'homophobie malgré une meilleure diversité autour de la table des chroniqueurs que par le passé - en ajoutant : "J'arrive, je mets les pieds sous la table, je fais le con et je me tire tout de suite après. On est censuré par la bien-pensance et la 'moraline'. Il y a de l'autocensure. Je raconte une blague. Et Laurent Ruquier me dit : 'Celle-là, on va la couper.' Comme je dis, on n'est pas à France Inter ici, merde ! Les autres qui disent : 'Ah oui, il faut le couper'. Ceux qui prétendent faire rire." Des camarades à qui il a adressé un bras d'honneur...

Si Jean-Jacques Peroni n'aime pas la nouvelle équipe, pourquoi n'avait-il pas fait le même choix que Vincent Perrot, à savoir ne pas y participer ? On a une petite idée qui tient en quelques zéros... De toute façon la question ne se pose plus car il a été viré suite à cette interview ce jeudi 1er avril ! "Je m'en fous d'avoir été viré. Complètement. Je n'ai aucun regret concernant mes propos. Ce n'est plus la même radio. Depuis que M6 a racheté, ce n'est plus RTL. Ce n'est plus la rue Bayard. Il n'y a plus rien à en dire", a-t-il réagi auprès de nos confrères de Puremédias.com. Il a aussi précisé que Laurent Ruquier n'y était pour rien : "Ce n'est pas du tout lui. J'ai beaucoup de respect pour Laurent Ruquier. Je ne veux pas savoir qui a pris cette décision. Je m'en fous. On ne peut pas dire ce qu'on veut. C'est la muselière. Moi, la muselière, je l'arrache."

Contactée par Puremedias.com, RTL a précisé que Jean-Jacques Peroni n'est pas "viré" puisqu'il n'était pas salarié de la station.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image