Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Luc Mélenchon: Sa surdité, sa forte tête, il dit tout à Marc-Olivier Fogiel

11 photos
Lancer le diaporama
Extrait de l'émission Le Divan présenté par Marc-Olivier Fogiel. Dans celui-ci Jean-Luc mélanchson évoque son affection pour François Mitterrand. L'émission est diffusée ce mardi 17 février 2015 à 23h10 sur France 3.

Après Fabrice Luchini et Thierry Ardisson, Marc-Olivier Fogiel reçoit Jean-Luc Mélenchon ce soir à 23h10 sur France 3. Le député européen du Front de gauche a en effet pris place sur Le Divan. Entre confessions sur son enfance et anecdotes sur sa vie politique, l'homme de 63 ans s'y dévoile comme jamais.

Connu pour ses prises de positions fermes et sa tendance à parler plus fort que ses adversaires, Jean-Luc Mélenchon s'est confié sans retenue à Marc-O. Comme le révèlent quelques extraits diffusés par le site du Figaro, l'homme politique a par exemple abordé un problème physique dont il n'avait jamais parlé : sa défaillance auditive. "Chez nous, c'est de père en fils", lance-t-il au présentateur. Une surdité qui selon lui n'est pas étrangère à sa façon de s'exprimer. Il a en effet expliqué, comme le confie le site du quotidien, que son caractère éruptif, sa propension à se mettre en colère et à se fâcher vient de là. "Vous, vous voyez les gens arriver, vous les entendez. Moi, non. Je les découvre quand ils sont sur moi (...) Ça m'a toujours fait rire quand on me présente. On dit sans arrêt : 'il tonne, il tonitrue, il vocifère...'", plaisante-t-il.

Autre sujet abordé, son attachement à François Mitterrand qu'il appelait affectueusement "le vieux". "Je l'admirais beaucoup, il était d'une extrême courtoisie d'une grande douceur (...) Je reste fidèle à sa mémoire. Je ne peux pas le voir sans ressentir l'extrême émotion que j'ai toujours ressentie auprès de lui. Sa conviction de gauche était totale", continue-t-il.

Bref, l'émission qui revisite le programme culte d'Henry Chapier, laquelle a attiré 600 000 téléspectateurs, soit 6% de part de marché la semaine dernière, s'annonce une fois de plus savoureuse !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel