Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Jenifer : De "nombreuses incertitudes" dans l'accident mortel impliquant son van

Jenifer : De "nombreuses incertitudes" dans l'accident mortel impliquant son van
Par Sarah L.
Le procès de l'accident survenu en mars 2017 sur l'A1 s'est ouvert à Senlis.

Dix mois après le tragique accident de la route du 6 mars 2017 qui a coûté la vie à Youcef Touati (27 ans) et à Claire Ponchy (22 ans), deux des passagers de la Citroën qui circulait à faible allure sur l'A1 et qui a été violemment percutée à l'arrière par le van de tournée de Jenifer (la chanteuse et son équipe rentraient alors d'un concert bruxellois), une première audience du procès s'est tenue lundi 8 janvier 2018 au tribunal de Senlis (Oise) pour tenter de faire la lumière sur les circonstances du drame. Si les familles des victimes étaient présentes, la chanteuse de 35 ans était "absente de l'audience et non représentée par un avocat", rapporte Le Parisien.

Selon nos confrères, beaucoup de questions restent "pour l'instant sans réponse" dans une affaire qui comporte de "nombreuses incertitudes". À commencer par l'état exact de l'un des pneus de la Citroën, que l'on disait aux premières heures du drame "crevé". Lors de l'audience, "les proches des victimes ont finalement découvert en récupérant le véhicule en l'état que son pneu avant n'était apparemment pas crevé", lit-on.

Il n'y a eu aucune expertise des véhicules

Alors que les deux conducteurs, celui de la Citroën et celui du minibus de Jenifer, sont mis en examen pour homicide involontaire, le "dossier contient peu d'éléments", rappelle Le Parisien. Agacé par ces incertitudes et cette "absence de réponse", l'avocat du conducteur de la Citroën a souligné quelques dysfonctionnement. "Après avoir pu consulter le dossier du parquet, il semble nécessaire qu'un certain nombre d'actes soient réalisés. Il n'y a eu aucune expertise des véhicules, par exemple", a déclaré Me Arié Alimi.

Un point tout aussi important aux yeux des familles des victimes. "Nous souhaitons juste connaître la vérité, savoir ce qui s'est passé", a confié un proche de la famille de Youcef Touati.

Toujours selon Le Parisien, "le tribunal a ordonné le renvoi de l'affaire au 19 septembre prochain, où un point sera fait sur le dossier. D'ici là, un supplément d'information demandé par les juges permettra d'accomplir de nouvelles investigations, telles que l'expertise des véhicules et l'analyse des bandes-vidéo de la Sanef et des téléphones portables des mis en cause, sans oublier l'audition des personnes présentes sur les lieux juste après l'accident, comme les secours, les enquêteurs ou les dépanneurs". Autant d'éléments qui devraient permettre d'apporter des réponses.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image