Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kate Middleton, enceinte : Marraine plutôt sexy, en action avec son micro-bump

52 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton, enceinte et vêtue d'une robe Alice Temperley, participait le 23 octobre 2014 au dîner de gala d'automne de l'association Action on Addiction dont elle est la marraine, au restaurant L'Anima, à Londres. Vidéo BestImage.

Enceinte et enfin d'attaque, alors qu'elle a désormais entamé le second trimestre de sa grossesse, Kate Middleton pourrait bien avoir choisi de faire oublier sa longue absence en mettant les bouchées doubles. A peine est-elle revenue à ses activités officielles, mardi 21 octobre 2014, réalisant en un jour ses deux premières apparitions publiques depuis le 5 août dernier et depuis l'annonce de sa grossesse le 8 septembre, qu'elle était à nouveau à pied d'oeuvre jeudi 23 octobre.

"J'avais hâte de sortir de chez moi, ça c'est sûr !", confiait mardi Kate Middleton. Elle est désormais lancée. Après avoir ravi, en promenant son délicieux sourire et un tout petit ventre, le couple présidentiel de Singapour lors des cérémonies d'accueil, puis avoir illuminé, en robe fendue Jenny Packham s'il vous plaît, la remise du prix du Photographe du monde sauvage 2014, la duchesse de Cambridge honorait jeudi son engagement auprès d'Action on Addiction, une des premières associations auxquelles elle a accordé son patronage, en janvier 2012.

Au restaurant L'Anima, table italienne raffinée et primée au coeur de la City, l'organisme, qui vient en aide aux personnes souffrant d'addictions et oeuvre aussi bien pour la recherche, la prévention, le traitement que pour la formation professionnelle et l'assistance, organisait son dîner de gala d'automne dont l'épouse du prince William n'était évidemment pas la moindre attraction. "Cela a été difficile pour elle, comme chacun l'a compris, alors on lui est d'autant plus reconnaissant d'être présente ce soir, s'est réjoui Nick Barton, directeur général d'Action on Addiction, s'adressant aux convives réunis en cette occasion. Elle adore parler avec les gens auxquelles nous venons concrètement en aide, elle est très bienveillante avec eux et spontanément intéressée par leur histoire."

Laissant les teintes lumineuses de ses tenues de mardi, la duchesse Catherine, 32 ans, avait cette fois opté pour l'élégance du noir et une robe de cocktail plutôt sexy signée Temperley London (750 euros en boutique), décolletée dans le dos et ajourée par endroits, à la coupe mettant en valeur sa poitrine bien couverte, contribuant à l'image de "parfaite femme moderne" qu'elle donne, comme Alice Temperley le souligna par le passé. Derrière ses mains, croisées sur son ventre comme souvent (et pas seulement en temps de grossesse !), la présence de bébé, tout récemment repéré à l'échographie, se faisait encore discrète, même si on pouvait entr'apercevoir, sous la ceinture de satin noir, quelques petites rondeurs. Ça changera bien vite...

Kate Middleton a tout d'abord pris part à la réception précédant le dîner, marquée par le discours du directeur d'Action on Addiction, John Lloyd, et par la performance du comédien Rory Bremner, rencontrant divers donateurs, à l'instar du millionnaire suédois Hans Rausing, venu avec sa nouvelle épouse Julia, deux ans après la mort par overdose de sa précédente compagne. Un traumatisme qui n'est sans doute pas pour rien dans son soutien à Action on Addiction. L'association "change des vies, tout simplement", a insisté Kate dans l'avant-propos du programme de la soirée distribué aux invités.

La duchesse de Cambridge, qui souffrirait toujours d'hyperémèse gravidique selon le communiqué publié en début de semaine, est ensuite restée pour le repas, recevant très certainement un traitement particulier au niveau du menu concocté par L'Anima. Un convive aurait tenté sa chance en l'interrogeant sur le sexe de l'enfant à venir, mais, s'il est de toute manière encore trop tôt pour pouvoir le déterminer, l'intéressée n'a pipé mot, et il y a fort à parier que William et sa femme souhaiteront garder la surprise, comme ce fut le cas avant la naissance de leur fils le prince George de Cambridge, 15 mois.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image