Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kristen Stewart serait ''devenue folle'' si elle s'était contentée de Twilight

À l'aube de la sortie de Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie qui brisera la coeur des adolescents en mettant un terme à une franchise mémorable, Kristen Stewart négocie son premier virage critique. Tombée de son piédestal à la suite de son aventure avec le réalisateur Rupert Sanders qui a confirmé puis achevé sa romance fantasmée avec Robert Pattinson, ultime victime du sexisme hollywoodien malmenée par les médias et le public, l'actrice de 23 ans va déposer son costume d'ado pour enfiler celui d'adulte. La fin d'une époque qui sera célébrée en octobre, alors que les retrouvailles entre Pattinson et elle s'annoncent bien moins houleuses que prévu. Mais la belle brune est pleine de ressources. Les vampires n'étant qu'une étape dans sa belle carrière, elle avoue qu'elle serait "devenue folle" si elle n'avait pas pu exploser sur la scène indépendante.

Rabaissée plus bas que terre après le scandale, elle devait réapparaître dans un sale état, brisée et déprimée, au Festival international du film de Toronto (TIFF) pour présenter Sur la route de Walter Salles. À la place, Kristen Stewart s'est montrée plus belle et chaleureuse encore que jamais au Canada puis à New York. Évitant même de s'acharner sur le contrôle des médias, elle répondait simplement "ça va aller" lorsque sa relation avec Robert Pattinson était questionnée. Une manière de dépasser son statut de victime et bourreau avec le sourire, avant d'entamer le dernier round promo des vampires.

Loin d'être envahie par la mélancolie, la comédienne a expliqué à la version allemande de Glamour que le cinéma indépendant lui avait permis de ne pas succomber à la pression de la franchise adaptée de Stephenie Meyer : "Dieu merci, j'ai eu l'opportunité de faire des films plus petits comme Les Runaways, Welcome to the Rileys et Sur la route [pendant les tournages de Twilight]. Sinon je serais probablement devenue folle." Car elle est bien consciente de la dimension épique d'une franchise pour un acteur : "Il ne faut pas laisser tout ce cirque vous énerver. J'aurais toujours de bons souvenirs de Twilight, et je n'avais aucune idée de ce qui allait se passer quand le premier est sorti. J'ai accepté le rôle parce que j'aime les films. Bien sûr, les films ne sont que du divertissement, mais pour beaucoup de personnes, c'est plus. Je suis de ces personnes. Les films peuvent vous dire quelque chosr sur la vie, ils peuvent vous aider à mieux la comprendre, éveiller votre intérêt et vous inciter à remettre en question certaines choses. Ils peuvent être importants, bordel."

Après avoir vraisemblablement laissé son rôle à Amber Heard dans la comédie noire Cali de Nick Cassavetes, Kristen Stewart est bien partie pour incarner une adolescente tourmentée par un père incestueux dans Un lit de ténèbres adapté de William Styron. Avant de probablement revenir dans Blanche-Neige et le chasseur 2 avec Chris Hemsworth, mais certainement sans Rupert Sanders.

Twilight - Chapitre 5 : Révélation 2e partie, en salles le 14 novembre.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel