Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laurent Baffie : Condamné pour injures et diffamation sur Jérémy Michalak

16 photos
Lancer le diaporama
Laurent Baffie accuse Jérémy Michalak d'être à l'origine de l'arrêt de son émission sur Paris Première, 17e sans ascenseur. Extrait de C à vous sur France 5, le 12 décembre 2013.

L'humoriste Laurent Baffie a été condamné ce vendredi 12 juin 2015 à deux amendes de 500 euros avec sursis, suite à un accrochage survenu avec le chroniqueur et producteur Jérémy Michalak, au cours duquel il l'avait insulté. De plus, il devra s'acquitter de la somme de 3 000 euros auprès de Jérémy Michalak : 1 500 euros au titre de dommages et intérêts, et 1 500 euros correspondant aux frais de justice engagés par ce dernier.

Les faits pour lesquels Laurent Baffie a été condamné remontent au 12 décembre 2013. Persuadé que Jérémy Michalak était à l'origine de l'arrêt de son émission 17e sans ascenseur diffusée sur Paris Première, il s'en était pris à ce dernier sur le plateau de C à vous sur France 5, le traitant à plusieurs reprises de "petit con", et déclarant qu'il "aurait vendu du beurre aux Allemands". (voir vidéo)

Comme le rapporte l'AFP, les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris ont jugé que "dès lors que selon Laurent Baffie lui-même, sa propre émission a été arrêtée faute de téléspectateurs, et non en raison d'une quelconque dénonciation, dont il n'apporte au demeurant pas la preuve, les imputations retenues ont été formulées sans base factuelle suffisante".

Après des explications un peu évasives d'Anne-Sophie Lapix dans Médias, le Mag, Jérémy Michalak s'était excusé dans C à vous, quelques jours plus tard. "Je me permets une parenthèse très courte, pour revenir sur ce qui s'est passé dans une émission la semaine dernière, avait alors expliqué le producteur des Anges de la télé-réalité. Je tenais à m'excuser auprès des téléspectateurs, s'ils ont vécu le même malaise qu'on a vécu nous sur le plateau. C'était totalement inattendu, donc je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses."

Des propos qui n'ont pas calmé Laurent Baffie, qui s'est lui-même exprimé sur Twitter dans la foulée : "Je tiens à présenter mes excuses auprès des téléspectateurs pour la carrière de Michalak et pour le professionnalisme de Lapix." Puis, sur Facebook cette fois, le protégé de Thierry Ardisson avait alimenté la polémique en réagissant aux nombreuses remarques de ses fans, n'hésitant pas à qualifier Jérémy Michalak de "nain".

Dans l'affaire de ces tweets, une première audience avait lieu en mai 2014 à l'issue de laquelle Jérémy Michalak avait également obtenu gain de cause : le tribunal jugeait, en effet, que ces tweets étaient bien "des invectives prenant une forme grossière", les sanctionnant donc en condamnant Laurent Baffie à lui verser cette fois un euro symbolique de dommages et intérêts ainsi que le remboursement des frais de justice engagés par la victime, soit 1 500 euros. Laurent Baffie s'était également vu ordonner le retrait des réseaux sociaux de ses tweets litigieux.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image