Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les Garçons et Guillaume à table: "Adaptation d'un spectacle moyen et répétitif"

Après s'être interrogé sur le César de "Fatima", Guillaume Gallienne reçoit les foudres du réalisateur, qui fait une critique sans pitié de son film.

Guillaume Gallienne est un artiste bavard en interview, mais son enthousiasme à débattre sur de nombreux sujets peut être à double tranchant. En s'interrogeant sur "le choix de la famille du cinéma français à vouloir tout le temps prôner la diversité culturelle et tout ça" (RTL), mais, surtout, en avouant ne pas avoir vu Fatima, César du meilleur film et long métrage en question, il est loin d'avoir fait l'unanimité - Sandrine Kiberlain l'a bien montré -, même si certains, comme Daniel Auteuil, ont tenté d'expliquer sa démarche sans pour autant la valider. Le réalisateur du long métrage, Philippe Faucon, a pour sa part souligné qu'il était étonnant d'exposer son avis de la sorte sans avoir vu son film, lors de son passage sur le plateau d'On n'est pas couché. Il revient sur la question pour Studio CinéLive, détaillant son point de vue et taclant au passage le long métrage du réalisateur et acteur des Garçons et Guillaume à table !.

Dans un premier temps, Philippe Faucon étaye son argumentation pour expliquer les propos de Guillaume Gallienne sur les motivations plus politiques qu'artistiques qui auraient poussé les votants des César à récompenser Fatima : "Je crois que Guillaume Gallienne s'est fait l'expression d'une certaine suffisance de caste d'une partie d'un cinéma français établi, qui pense être détenteur unique de la connaissance de ce qu'est l'art du cinéma ou de ce que souhaite voir le public. Peut-être aussi a-t-il exprimé une certaine angoisse de cette même caste, par rapport à l'intrusion dans les nominations ou le palmarès des César, de films comme Fatima ou d'une interprète comme Soria Zeroual. Donc on accepte, au nom de la diversité, qu'ils aient droit à une petite place sur un strapontin, ou même qu'ils fassent figuration parmi les finalistes, mais pas qu'ils l'emportent. C'est mal vécu parce que, de leur point de vue, c'est la porte ouverte à n'importe quoi. Et que, de leur point de vue toujours, si on laisse faire, bientôt Guillaume Gallienne va se retrouver en concurrence pour le César du meilleur acteur avec son jardinier ou son chauffeur !"

Bande-annonce du film Fatima, César du meilleur film 2016

L'establishment du cinéma français brandit l'argument politique, mais pour le réalisateur Philippe Faucon, ce n'est qu'un alibi, "assez risible dans la bouche de l'auteur d'un film comme Les Garçons et Guillaume à table !, que j'ai vu [le cinéaste met l'accent dessus puisque Guillaume Gallienne a confié ne pas avoir vu Fatima, NDLR], qui n'est quand même rien d'autre que la transposition à peine scénarisée d'un spectacle assez moyen et répétitif". En conclusion sur ce sujet, il dira : "Pour moi, il y a des films artistiques navrants et des films politiques navrants. Et aussi des films où le politique et l'artistique se rencontrent magnifiquement."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Studio CinéLive du mois d'avril 2016

Les Garçons et Guillaume à table !, diffusé sur France 3 à 20h55 ce 7 avril 2016

Bande-annonce du film Les Garçons et Guillaume, à table !
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel