Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Lola Dewaere : ''La nourriture sert souvent à combler un manque''

Le 28 mars, Lola Dewaere fera ses premiers pas en tant que personnage principal d'un film : la nouvelle comédie de Charlotte de Turckheim, Mince alors !. Quand son père, Patrick Dewaere, s'est suicidé en juillet 1982, Lola n'avait que 3 ans, peut-être un peu moins. Aujourd'hui, la trentaine rayonnante, elle investit le grand écran accompagnée de Victoria Abril pour faire rire, mais aussi rappeler ceci : "Le film ne se veut ni porteur de message ni moralisateur. Il expose un fait, 11% des Français sont en surpoids sévère", explique-t-elle dans le magazine Be.

Interpréter une femme qui se trouve trop grosse et se rend en cure d'amaigrissement, cela ne lui a pas fait peur, même si elle a pensé au risque de se retrouver ensuite enfermée dans ce type de rôle. Aujourd'hui, Lola Dewaere est heureuse, même si elle songe à maigrir. Etre actrice en ayant plus de poids que les idéaux féminins mis en avant par le cinéma et les autres médias n'est pas simple : "Charlotte raconte qu'elle m'a trouvée juste à temps, avant que le métier ne me fasse maigrir." Perdre du poids, Lola le fera peut-être, mais elle s'octroie le droit d'être un peu ronde et espère jouer tout type de personnage, "jusqu'au contre-emploi total : un rôle de mince" !

Le ton est léger, mais l'actrice a bien souffert de ses quelques kilos en trop. Elle a écumé en vain les castings en apprenant que le problème n'était pas son talent, mais bien son poids : "Mais en quoi mon physique m'empêche de jouer une avocate ?" Des remarques de directeurs de casting d'autant plus dures à avaler que ces problèmes, elle les a connus dès l'enfance : "La nourriture sert souvent à combler un manque. Dans mon cas, c'est peut-être le fait d'avoir été élevé par mes grands-parents."

Dans une longue interview pour Paris Match en 2010, la comédienne était revenue sur les drames de sa vie : le suicide de son père et le fait d'avoir grandi loin de sa mère. Deux ans plus tard, elle assume plus que jamais le droit d'être comédienne, comme son père : "L'envie de la comédie a toujours dormi en moi, mais j'avais l'impression de ne pas y avoir droit, de ne pas avoir le talent de mon père. J'allais tenter ma chance, lorsqu'un grave accident de voiture m'a stoppée net. J'ai perdu confiance en moi, j'ai dû me reconstruire, accepter un job dans l'immobilier qui ne me ressemblait pas. Et puis, en 2007, j'ai eu le déclic" (Télé 7 Jours). Pour mieux s'épanouir, elle double ce choix professionnel d'une thérapie. Ado, elle se maquillait à outrance pour ne pas ressembler à Patrick Dewaere : "Je commence seulement à lui trouver du charme" (Télé 7 Jours).

Mince alors ! au cinéma le 28 mars.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel