Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Margaux Pinot sur la relaxe d'Alain Schmitt : "Je continuerai à me battre..."

Margaux Pinot sur la relaxe d'Alain Schmitt : "Je continuerai à me battre..."
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
7 photos
Dans un message posté sur Linkedin, Margaux Pinot est revenue sur l'altercation qu'elle a eue avec son conjoint, Alain Schmitt. Elle évoque notamment la décision de justice et l'image impressionnante de son visage qu'elle a dévoilée.

C'est une image qui a fait énormément parler quand elle est sortie. Sur son compte Twitter, Margaux Pinot a dévoilé une terrible photo de son visage tuméfié après une violente altercation avec son compagnon de l'époque, Alain Schmitt. Également entraîneur de la judokate médaillée d'or olympique aux Jeux olympiques de Tokyo l'été dernier, l'homme de 38 ans a été relaxé par le tribunal de Bobigny, une décision que la jeune femme de 27 ans a beaucoup de mal à digérer.

Cette dernière semaine a été d'une complexité rare

Dans un texte publié sur son compte LinkedIn, la judokate a tenu à revenir sur l'affaire qui a beaucoup fait parler et réagir, notamment dans le milieu politique. "Au-delà de la tournure médiatique de l'évènement, j'adresse mes sincères remerciements à toutes ces personnes qui ont su m'apporter tant de compassion quand j'en avais besoin. L'heure est arrivée maintenant de prendre du temps, de me reconstruire et d'avancer", déclare-t-elle avant de revenir sur les derniers jours qu'elle a vécus : "Cette dernière semaine a été d'une complexité rare. En prenant le parti de partager cette image de moi, je n'espérais pas tant de messages de soutien".

Visiblement toujours très marquée par les récents évènements, Margaux Pinot tâche de garder un état d'esprit positif malgré les décisions de justice et elle pense déjà à ses objectifs futurs. "Les semaines qui arrivent s'annoncent difficiles et intenses mais je continuerai à me battre pour que justice soit faite. Rien ne pourra m'écarter de la route qui (je le souhaite de toutes mes forces) me mènera vers Paris 2024", assure-t-elle.

Rappel des faits

L'altercation entre la judokate de 27 ans, médaillée d'or aux derniers JO de Tokyo et Alain Schmitt a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche 28 novembre dans l'appartement de Margaux Pinot au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Après leur violente dispute, les policiers ont été appelés au domicile de la jeune femme vers 2h30 du matin. Alain Schmitt a alors été placé en garde à vue avant d'être jugé en comparution immédiate par le tribunal de Bobigny. Le tribunal a choisi la relaxe pour l'ancien judoka qui devait partir entraîner l'équipe nationale féminine d'Israël. Depuis, l'affaire a pris un tournant médiatique sans précédent, et des figures du judo français comme Teddy Riner ou Clarisse Agbegnenou ont affiché leur solidarité envers Margaux Pinot. Le parquet a fait appel de la décision du tribunal et l'affaire sera rejugée dans les prochains mois par le tribunal de Paris.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image