Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mariage historique de Victoria de Suède : Les festivités ont déjà commencé... dans une ambiance mitigée !

Le 16 juin, trois jours avant leur mariage historique, Victoria de Suède et Daniel Westling, en compagnie du roi Carl Gustaf, de la reine Silvia, du prince Carl Philip et de la princesse Madeleine, répétaient leur excursion en bateau...
25 photos
Lancer le diaporama
Le 16 juin, trois jours avant leur mariage historique, Victoria de Suède et Daniel Westling, en compagnie du roi Carl Gustaf, de la reine Silvia, du prince Carl Philip et de la princesse Madeleine, répétaient leur excursion en bateau...

L'histoire est en marche ; et, avec elle, l'histoire d'amour de la princesse Victoria de Suède, triomphatrice des clivages et des préjugés. Ce samedi 19 juin 2010, 34 ans jour pour jour après ses parents, l'héritière du trône de Suède convolera en la cathédrale Storkyrkan de Stockholm, tandis que la capitale scandinave a revêtu les couleurs nationales azur et or pour cet événement qui a suscité un dispositif médiatique sans précédent (la chaîne publique SVT assurera une couverture inédite tandis que 2 000 journalistes ont reçu leur accréditation... et qu'autant de policiers seront déployés samedi).

Car, si ce sont les passions de son frère et de sa soeur qui ont fait tanguer la vie de la monarchie suédoise en 2010, avec la relation naissante et assumée du prince Carl Philip avec une sulfureuse starlette de télé réalité et la rupture des fiançailles de la princesse Madeleine, victime du scandaleux adultère de son compagnon de longue date, la love story de Victoria et de Daniel Westling, en son temps, a également dû braver l'adversité.

Victoria de Suède, désignée future souveraine par la volonté de son père et un remaniement constitutionnel juste après la naissance de son frère cadet Carl Philip en 1979 (jusqu'alors, les héritiers mâles avaient priorité dans l'ordre de succession), avec la force de caractère qui est un de ses atouts notoires, a imposé le choix de son coeur comme le seul choix recevable pour le roi. Car ce dernier était à l'origine particulièrement crispé à l'idée de voir un roturier, coach personnel de gymnastique et propriétaire d'une salle de sport, devenir prince consort et majesté royale : sa plus grande peur était que l'écart entre l'éducation princière de sa fille et l'extraction plus modeste du provincial Daniel Westling (fils d'une employée des postes et d'un travailleur social) puisse risquer de fragiliser l'équilibre du couple et, partant, de la famille royale.

Mais, depuis le premier baiser espionné par la presse en 2002, du chemin a été parcouru, et Victoria de Suède est parvenue à faire de l'élu de son coeur... celui de son père également. En 2006, le couple effectuait sa première apparition publique, et, dès lors, Daniel Westling, passé à la tête d'une chaîne de salles de sport de luxe, a tout fait pour mériter la confiance du roi, affichant une sobriété à toute épreuve. Logiquement, les épreuves franchies et les préjugés dépassés, Victoria et Daniel annonçaient le 24 février 2009 leurs fiançailles.

Dès la fin de l'année 2009, les préparatifs de la noce historique ont accaparé l'attention des médias et de l'opinion publique. Jusqu'à ce 30 mai 2010, lorsque Victoria, 32 ans, et Daniel, 36 ans, ont, dans la cathédrale qui accueillera leur nouvelle dimension, publié les bans de leur union. Depuis, alors que tous les préparatifs ont été bouclés, ils se sont contentés de recevoir quelques visites au début du mois de juin, accueillant notamment avec plaisir le 3 juin les voeux de bonheur des sociétés, associations et diplomates.

Le coup d'envoi des célébrations officielles menant jusqu'au moment crucial a été donné hier soir : ce 16 juin, les futurs mariés recevaient à dîner les gouverneurs de région, et la Princesse Victoria était déjà superbe dans une ravissante robe bleu nuit, portée avec les escarpins Belle Vivier de chez Roger Vivier. Ce 17 juin, c'est un dîner privé présidé par le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia qui se tiendra au Palais Drottningholm. Vendredi, le gouvernement prendra part à la fête à l'occasion d'une réception et d'un dîner suivi d'un concert auquel seront présent les parlementaires.

Puis, samedi 19 juin, place aux choses sérieuses : le mariage à la cathédrale est prévu à 15h30 (heure locale) en présence d'un millier d'invités, parmi lesquels des membres de toutes les cours d'Europe. Après le passage du cortège dans les rues de Stockholm, le couple, acheminé en carrosse, embarquera à 16h40 à bord du Vasaorden (ils étaient en repérage ce 16 juin, en compagnie du couple royal et de Carl Philip et Madeleine de Suède, comme vous pouvez le constater ci-dessus) pour une parade sur la Baltique avant de rejoindre, à 17h40, le Logarden, un petit jardin au coeur du palais royal, situé sur l'île de la cité Gamla Stan - observez le parcours en détail en cliquant ici. A 18h, c'est un hommage en musique qui sera rendu aux jeunes mariés, juste avant le début du banquet nuptial.

Si le bonheur s'annonce total au sein de la sphère intime, en dehors, ce mariage faramineux et hyper médiatisé semble aggraver le fossé qui existe entre la famille royale et les citoyens suédois. A l'instar de la situation que connaissent d'autres monarchies européennes, la famille royale suédoise est décriée pour son anachronisme, son absence de rôle politique et... les frais qu'elle occasionne : plus de 10 millions d'euros par an !

Si la popularité de ses membres n'est pas en cause, Victoria étant d'ailleurs tout particulièrement appréciée pour son caractère énergique et chaleureux, la grogne gagne dans les rangs des 9 millions de Suédois, de plus en plus nombreux à se prononcer en faveur de l'abolition de la monarchie. Sympathie et modernité font deux. Il semblerait, comme le souligne notamment le magazine L'Express, que les comportements de la famille et les épisodes tels que les péripéties amoureuses de Carl Philip et Madeleine contribuent à la "banalisation" de la monarchie, de plus en plus en décalage avec "les principes démocratiques et égalitaires dont le pays se réclame". D'ailleurs, le mariage de la princesse Victoria de Suède semble doper les ardeurs des républicains, qui lanceront simultanément aux noces une alliance européenne et une contre-fête baptisée Love Republic 2010.

Samedi, on mariera donc, dans le faste et la disproportion, une future reine controversée, mais aussi une femme comblée.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image