Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marie (Koh-Lanta 2021) éliminée : "Candice a oublié qu'on était dans une aventure"

Par Hiba Semali Rédactrice
Rattachée à la rubrique télé, Hiba Semali se consacre au petit écran. The Voice, Koh-Lanta, Top Chef, Secret Story, Star Academy ou encore Les Marseillais n'ont aucun secret pour elle.
23 photos
À l'issue du deuxième épisode de "Koh-Lanta, Les Armes secrètes" diffusée vendredi 19 mars 2021 sur TF1, Marie a été éliminée. La jeune femme de 25 ans a été contrainte de quitter l'aventure lors du conseil. En interview, elle se livre sur cette expérience de survie.

Après le départ de Sylviane la semaine passée, c'est au tour de Marie d'être éliminée de Koh-Lanta, Les Armes secrètes vendredi 19 mars 2021. La jolie brunette de 25 ans a été évincée du jeu d'aventure de TF1 après un conseil mouvementé où Candice et Magali ont brandi chacune une arme secrète. Très déçue, Marie part tout de même la tête haute. Et pour Purepeople.com, elle se livre sur cette expérience de survie à l'autre bout du monde. Sa perte de poids, sa ressemblance avec Lola de la saison passée, les tensions entre équipes ou encore les déclarations d'amour d'internautes, la jeune brune dit tout.

Que ressentez-vous lorsque vous êtes éliminée ?

Je ressens énormément de frustration, de tristesse. Je ne réalise pas du tout, je suis complètement déconnectée de ce qui se passe. C'est vraiment super dur. Après, j'ai perdu le duel, j'avais une voix contre moi. Et je peux comprendre ceux qui ont du coup voté contre moi alors qu'ils ne l'avaient pas prévu, comme Gabin par exemple. J'aurais fait exactement pareil. Là, ça se jouait entre Frédéric et moi sachant que lui avait aussi une voix contre lui. C'était un peu les hommes contre les femmes pour le coup. On a tous été un peu déstabilisés par ces votes, du coup chacun est parti un peu de son côté.

En voulez-vous à Magali de vous avoir choisie pour le duel ?

Non, pas du tout. Je savais qu'elle allait choisir une fille. Elle était plus proche des garçons. Et puis elle voulait éclater le groupe des quatre jeunes filles. Au départ, elle voulait choisir Candice mais cela n'a pas pu se faire car elle était immunisée par son talisman. Quand Denis Brogniart dit qu'il s'agit d'une épreuve d'équilibre, Magali n'a pas voulu prendre Maxine qui est très bonne dans le domaine. Il restait Laure et moi, c'est tombé sur moi. Mais ça aurait pu être n'importe qui.

Comment décririez-vous l'ambiance dans l'équipe rouge ?

Il y avait une super bonne ambiance. On était hyper organisés, chacun avait sa tâche, on communiquait bien. C'était très familial. Le fait d'avoir le feu rapidement, un lieu de vie ça nous a soudé. On avait une très belle équipe, rien à dire.

Avec qui vous entendiez-vous le mieux, le moins bien ?

Je m'entendais très bien avec Maxine, Candice. J'avais aussi des affinités avec Frédéric et Gabin. Après, on s'entendait globalement tous bien. Personnellement, je n'avais de problème avec personne dans cette équipe.

Que pensez-vous du comportement de Candice, qui agace parfois certains camarades ?

De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde, il y aura toujours des choses à redire. Mais déjà, faire des remarques sur quelqu'un qui nous a donné le feu et permis d'avoir un lieu de vie confortable, je trouve ça un peu dommage. Après, je peux comprendre aussi dans le sens où c'est quelqu'un qui est très enthousiaste, qui a besoin d'exprimer ses émotions et qui le faisait peut-être trop. Elle a oublié qu'on était dans une aventure, qu'on ne se connaissait pas avant et qu'on a tous des caractères et des personnalités différentes. Il faut savoir rester discret, et je pense que cela lui a porté préjudice dès le début d'aventure. Au bout du deuxième jour, son nom circulait déjà avant un éventuel conseil. Je comprenais mais je trouvais ça injuste de la faire partir aussi vite après tout ce qu'elle a donné.

Qu'avez-vous pensé du coup de gueule des jaunes, notamment de Mathieu, après la célébration de votre victoire la semaine dernière ?

J'en ai ri. Je savais qu'il y aurait des caractères forts dans Koh-Lanta, mais là j'ai trouvé que c'était un peu disproportionné par rapport à la situation. Surtout que l'on savait qu'Elodie allait bien, Denis Brogniart avait prévenu. On la savait hors de danger malgré sa chute vraiment violente. Du coup je pense qu'ils auraient fait la même chose s'ils avaient gagné la première épreuve d'immunité. J'en suis même sûre, ils auraient éclaté de joie ! C'est totalement humain. Donc je ferme les yeux.

Qu'est-ce qui a été le plus dur pour vous sur le camp ?

Je savais dans quoi je m'embarquais donc je n'ai pas réellement souffert. Oui, c'est dur mais j'étais préparée. J'ai eu faim, mais on était bien organisés. On avait le feu, de la nourriture. J'ai arrêté de manger du sucre trois mois avant le départ, j'ai habitué mon corps pour ne pas faire de malaise sur place. J'étais vraiment super bien. Je ne suis pas épaisse de base, mais on a réussi à faire des bouillons de coeur de palmier, manger de la coco... On arrivait à grignoter, on se débrouillait quand même. Je pense que j'étais tellement à fond dans l'aventure que j'en oubliais le confort ou la faim. C'est aussi pour cela que je suis d'autant plus frustrée, j'étais bien et je pars !

Certains aventuriers fondent à vue d'oeil dans Koh-Lanta. En quelques jours d'aventure, avez-vous perdu du poids ?

Evidemment ! Quand on passe d'une alimentation normale à presque rien du jour au lendemain, le corps tape direct dans le muscle. Moi, je n'ai pas beaucoup de réserves... Donc on ressent une petite faiblesse. Mais je me sentais bien, les kilos ça ne compte pas.

Quel a été votre premier geste au retour ?

J'ai passé tellement de temps dans les transports... Puis une fois à la maison, j'étais tellement dégoutée que je n'avais envie de rien. J'ai mangé bien sûr, mais même dormir dans un lit ne me disait rien. J'étais un peu écoeurée de partir comme ça.

Sur les réseaux sociaux vous avez beaucoup de fans. Comment vivez-vous cette célébrité nouvelle ?

Je pensais que je n'aurais pas réussi à gérer cette notoriété soudaine, mais en fait je le vis bien. Je reste moi-même, je reste Marie de la vie de tous les jours. Alors oui j'ai fait Koh-Lanta mais j'ai aussi fait plein d'autres choses. Je suis flattée, c'est super, ça fait plaisir. J'ai vu ma communauté s'agrandir d'un coup après le premier épisode. Je pense, et j'espère, que ce n'est pas que parce que je suis mignonne mais parce que je dégage autre chose que juste du physique. Je suis souriante, dynamique, partante, investie dans cette aventure ! Il y a beaucoup de bienveillance et d'admiration dans les messages que je reçois.

Vous recevez aussi pas mal de déclarations d'amour...

Je trouve ça drôle et mignon à la fois. Je trouve ça gentil, ce n'est pas vulgaire, ça reste respectueux.

Des internautes vous comparent déjà à Lola de la saison passée, qu'en pensez-vous ?

C'est flatteur dans le sens où Lola est une fille très souriante, très mignonne. Les gens nous identifient l'une à l'autre par rapport à nos physiques je pense : deux brunes, mignonnes et souriantes. Au-delà de cela, nous sommes très très différentes. Lola fait moins de sport que moi, je suis quand même plus sportive ! Elle est peut-être plus maligne que moi. On a des qualités communes mais chacun sa personnalité. Et je ne la connais pas personnellement, elle a dégagé du positif dans l'émission donc c'est cool.

Comment s'est déroulé le tournage en période de Covid-19 ?

L'organisation était juste exceptionnelle. Tourner en période de Covid, ce n'est pas donné à tout le monde. Je me sentais déjà chanceuse de pouvoir être là. Tout a été fait pour que ce soit nickel. On a été testé avant de partir, confinés à Paris dans un hôtel, on a voyagé avec des masques qu'il fallait changer toutes les trois heures et le gel était fourni. Tout était hyper cadré. Sur place, on a été reconfinés puis retestés. Et après plusieurs jours avec un test négatif on a enfin pu commencer le tournage !

Quels sont vos projets ?

Je viens tout juste d'être diplômée en septembre 2020 d'un master en événementiel et en communication. J'ai enchaîné avec l'aventure Koh-Lanta en octobre/novembre. Malheureusement je fais partie des victimes de la crise. C'est très compliqué de trouver du travail dans le secteur de l'événementiel en ce moment. Mais je suis hyper heureuse d'avoir fait Koh-Lanta, c'est arrivé au bon moment dans ma vie. Et je suis sûre que je vais avoir plein de belles opportunités qui vont arriver. Je reste assez sereine malgré la situation car je sais que les choses vont se débloquer pour moi. J'ai déjà été contactée pour des projets dans les domaines du tourisme, événementiel et sport.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image