Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mélanie Thierry et la drogue : "Quinze pétards par jour presque sans tabac"

13 photos
Lancer le diaporama
Mélanie Thierry et la drogue : "Quinze pétards par jour presque sans tabac"
Lorsqu'elle était adolescente, Mélanie Thierry a souffert d'une addiction au cannabis. Celle qui pouvait fumer jusqu'à "quinze joints" par jour a changé radicalement ses fréquentation et a réussi à s'en sortir.

Le jeudi 4 février 2021, Arte diffuse pour la première fois En thérapie, la série d'Olivier Nakache et Eric Toledano. On y retrouvera Mélanie Thierry, qui interprète le rôle d'Ariane. L'occasion de retracer son parcours de vie. À de nombreuses reprises, l'actrice a évoqué son addiction passée au cannabis, lorsqu'elle était adolescente.

Dans les colonnes de Paris Match, en 2009, Mélanie Thierry explique ne plus pouvoir en consommer, sous peine d'être prise de paranoïa. "Pendant mon adolescence, je fumais des joints. Ça m'embuait le cerveau. Mon Dieu que ça m'a ramollie. Je fumais du matin au soir, quinze pétards par jour, presque sans tabac. Maintenant, j'ai arrêté : ça me rend complètement parano. Et comme j'ai stoppé la cigarette quand je suis tombée enceinte...", avait-elle raconté.

Au cours du même entretien, Mélanie Thierry expliquait qu'elle s'en était sortie grâce à un changement de vie radical. "J'ai changé de mec, ça a modifié ma vie. J'ai changé aussi de fréquentations", avait-elle raconté. Lorsqu'elle était accro au cannabis, l'actrice avait l'impression d'être "libre, cool et fun". "C'était une manière de dire Fuck à tout le monde. Mais si je n'avais pas ce qu'il fallait dans mon placard, je faisais une crise d'angoisse, je ne dormais pas de la nuit, je passais 15 coups de téléphone ! J'étais tout sauf libre", reconnait-elle aujourd'hui.

Une expérience qu'elle pourra raconter à ses deux fils Roman (12 ans) et Aliocha (7 ans), qui devrait les éloigner de ces mauvaises habitudes. De bien beaux enfants accueillis avec son compagnon depuis bientôt vingt ans, le chanteur Raphaël.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image