Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Mostra 2019 : Polanski récompensé, la Française Ariane Ascaride aussi

Mostra 2019 : Polanski récompensé, la Française Ariane Ascaride aussi
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Ariane Ascaride (Coupe Volpi de la Meilleure Actrice pour "Gloria Mundi") dans la press-room du 76ème Festival International du Film de Venise (Mostra), le 7 septembre 2019. © Future-Image via Zuma Press/Bestimage
42 photos
Lancer le diaporama
Ariane Ascaride (Coupe Volpi de la Meilleure Actrice pour "Gloria Mundi") dans la press-room du 76ème Festival International du Film de Venise (Mostra), le 7 septembre 2019. © Future-Image via Zuma Press/Bestimage
Samedi 7 septembre 2019, le Festival de Venisa (Mostra) fermait ses portes et remettait ses prix. Le décrié réalisateur Roman Polanski a été récompensé, tout comme l'actrice française Ariane Ascaride.

Le Festival de Venise a pris fin samedi 7 septembre, remettant son Lion d'or au très attendu film Joker de l'Américain Todd Phillips. Le Grand prix du jury est revenu au thriller historique J'accuse de Roman Polanski, dont la sélection avait suscité la polémique. La Française Ariane Ascaride a été sacrée meilleure actrice.

"Merci de m'avoir fait confiance avec ton talent fou", a déclaré en recevant son prix le réalisateur Todd Phillips, à l'adresse de son acteur Joaquin Phoenix. Joker, qui succède à Roma du Mexicain Alfonso Cuarón et était l'un des favoris de la presse, est centré sur la figure de ce méchant emblématique des comic books et du cinéma, pour mieux comprendre comment cet homme mal aimé a pu basculer dans la folie, s'efforçant de donner une nouvelle approche au genre du film de super-héros, relate l'AFP.

Le Grand Prix du jury, deuxième récompense la plus importante de la Mostra, est revenu au J'accuse de Roman Polanski, qui raconte l'Affaire Dreyfus, scandale antisémiste majeur de la fin du XIXe siècle en France, du point de vue du lieutenant-colonel Georges Picquart, qui avait réhabilité le capitaine injustement condamné pour ds faits d'espionnage fabriqués de toute pièce.

C'est la femme du réalisateur, l'actrice française Emmanuelle Seigner, qui est venue chercher son prix, se contentant de "remercier le jury" et de dire que le cinéaste franco-polonais de 86 ans voulait "remercier ses producteurs" et "tous ses acteurs et son équipe technique". Le film avait fait polémique avant même le début du festival, des féministes ayant regretté sa sélection en compétition, en raison des poursuites contre le réalisateur aux États-Unis pour le viol d'une mineure en 1977. Le réalisateur avait fait le parallèle entre l'histoire de son film et sa propre vie, s'estimant lui aussi "persécuté".

La Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine est de son côté allée à la Française Ariane Ascaride, pour Gloria Mundi de Robert Guédiguian. Rappelant qu'elle était descendante d'immigrés italiens, venus en France pour "fuir la misère", l'actrice française, connue pour son engagement politique, a dédié son prix aux migrants morts en mer, évoquant avec émotion "ceux qui vivent pour l'éternité au fond de la Méditerranée".

Le prix d'interprétation masculine est revenu à l'acteur italien Luca Marinelli pour son rôle dans Martin Eden adaptation du roman de Jack London signée Pietro Marcello.

Le prix de la mise en scène est allé au Suédois Roy Andersson pour About Endlessness, et celui du scénario au Hongkongais Yonfan.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image