Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Muse à la tour Eiffel : Matthew Bellamy fait le show devant sa chérie Elle Evans

Muse à la tour Eiffel : Matthew Bellamy fait le show devant sa chérie Elle Evans
Par Christopher R.
Matthew Bellamy et son groupe Muse en concert dans la Fan Zone de la Tour Eiffel, à Paris, le 28 juin 2016. © Lise Tuillier
37 photos
Lancer le diaporama
Matthew Bellamy et son groupe Muse en concert dans la Fan Zone de la Tour Eiffel, à Paris, le 28 juin 2016. © Lise Tuillier
Le groupe anglais a confirmé sa stature de meilleure formation rock au monde au pied du célèbre monument parisien.

Le Champ-de-Mars et sa fan zone se sont autorisés une parenthèse musicale au beau milieu de l'Euro 2016. Ce 28 juin, le groupe Muse était invité à faire trembler la Dame de Fer avec, à ses pieds, près de 60 000 fans.

Débarquant sur scène à 21h50, Matthew Bellamy et ses deux comparses avaient à coeur de prouver leur statut de meilleur groupe de rock au monde. Quatre mois à peine après avoir rempli six fois l'AccorHotel Arena, la formation britannique a accepté de revenir à Paris – ville ô combien symbolique puisque c'est ici que le groupe a pris son envol international et connu ses plus grands succès en dehors de la Grande-Bretagne.

C'est au son du tonitruant Psycho que Muse a entamé son show alors que le soleil se couchait derrière la tour Eiffel, laquelle a crépité sur l'explosive Plug in Baby. Le ton était donné. Derrière, Matt Bellamy et sa bande ont déroulé leurs plus gros tubes, de Resistance à Madness en passant par Dead Inside, Supermassive Black Hole ou Starlight. Les fans de la dernière heure ont dû comblés. Ceux de la première, beaucoup moins, puisque Muse aura limité au strict minimum les anciens titres – aucun morceau du premier album Showbiz ne sera joué, malgré les demandes très explicites des aficionados du groupe. Ces derniers auront jubilé sur l'enchaînement Hysteria / Time Is Running out, mais c'est une bien maigre consolation au regard des nombreux autres compositions rock d'un groupe qui aurait pu offrir un spectacle unique aux nombreux fans ayant déboursé entre 55 et 70 euros pour assister aux 90 minutes de show.

En backstage, Elle Evans – la nouvelle chérie de Matthew Bellamy – n'avait pas payé mais elle a pris un plaisir non feint devant le show de son charismatique amoureux. Le jeune mannequin – dont on a pu voir le visage dans le clip Blurred Lines de Robin Thicke – n'a pas manqué de se délecter du spectacle, immortalisant son héros avec son smartphone.

Passé ce petit détail de lover, le concert s'est terminé aussi rapidement qu'il avait débuté. Au terme d'un show sans réelle surprise ni soubresaut – excepté un "Nous sommes en France, nous sommes en Europe" lâché par Bellamy en référence au Brexit, en guise d'introduction à l'hymne à la révolte qu'est Uprising –, Muse a terminé sur Knights of Cydonia, l'un de ses meilleurs morceaux live, introduit de manière dantesque au son de L'Homme à l'harmonica.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image