Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nabilla condamnée à payer une amende colossale : des vidéos douteuses en cause

Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
10 photos
C'est une note salée que vient de recevoir Nabilla. La célèbre influenceuse est accusée par le ministère de l'Économie d'avoir trompé ses abonnés avec un placement de produit datant de 2018. Elle est condamnée aujourd'hui à payer une très grosse amende.

C'est le placement de produit de trop ! Nabilla vient d'être rattrapée par la DGCCRF (la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes) pour "pratiques commerciales trompeuses sur les réseaux sociaux", comme le rapporte un communiqué officiel du ministère de l'Économie ce mercredi 28 juillet 2021.

La célèbre influenceuse de 29 ans a fait l'objet d'une enquête l'accusant d'avoir réalisé la promotion de services boursiers proposés par un site internet spécialisé en janvier 2018 sur la plateforme sociale Snapchat. Elle avait alors omis de mentionner qu'elle était rémunérée pour cela. À l'époque, la femme de Thomas Vergara, à travers ses stories, mettait notamment en avant la gratuité des services du site et promettait des perspectives de gains très avantageux. "Or, le défaut d'indication du caractère publicitaire de sa publication (par un logo ou une mention orale ou écrite par exemple) constitue une pratique commerciale trompeuse à l'encontre de ses abonnés qui peuvent croire à tort que la promotion de l'influenceuse résulte d'une expérience personnelle positive désintéressée", explique le communiqué.

La Répression des Fraudes l'a alors condamnée à une amende de 20 000 euros, ce que la starlette s'est résolue à payer. Une amende qui prend en compte le bénéfice que Nabilla a obtenu en s'engageant dans ce placement.

Cette condamnation sonne comme un rappel à l'ordre pour tous les influenceurs qui font carrière sur leurs réseaux sociaux et qui ont la responsabilité de ne "pas tromper les consommateurs". "À ce titre, d'autres enquêtes sont d'ailleurs en cours", apprend-t-on.

À l'heure où nous écrivons ces lignes, Nabilla n'a toujours pas réagi à cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image