Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Mahut : L'émotion à fond avec son fils Natanel, racontée par sa compagne

10 photos
Lancer le diaporama
A 37 ans, le tennisman français savoure son meilleur parcours en simple à Roland-Garros. Une épopée personnelle, en forme de baroud d'honneur, qui fait le grand bonheur de son premier supporter - et le plus exigeant : son fils Natanel. Virginie, la maman, en est émue.

En juin 2018, Nicolas Mahut quittait Roland-Garros par la grande porte en double, vainqueur avec Pierre-Hugues Herbert, mais par la petite en simple, éliminé dès le premier tour par Juan Martin Del Potro. A la faveur d'une wild card (invitation) accordée par les organisateurs, le tennisman français est, contre toute attente, de retour dans le tableau masculin de l'édition 2019. Une seconde chance de réussir son baroud d'honneur, sous les yeux de son fils Natanel, devenu une véritable mascotte au fil des victoires de son papa, qu'ils ont souvent célébrées ensemble sur le court.

Dans son édition du 31 mai 2019, à quelques heures de la rencontre du troisième tour entre Nicolas Mahut, 252e joueur mondial, et Leonardo Mayer (un autre Argentin), 68e, le quotidien Le Parisien donnait justement la parole à sa compagne, Virginie Ermel, pour raconter la relation fusionnelle qu'il entretient avec son garçon de 7 ans. "Je suis émue, touchée par ces scènes. C'est beau. Je trouve ça génial que notre fils puisse vivre ça avec lui. Il est assez grand pour comprendre beaucoup de choses. Il aura des souvenirs", considère-t-elle en se remémorant certains de ces moments, comme lors de la Coupe Davis ou de son triomphe en double en 2018. Et des souvenirs d'autant plus fort que le petit bonhomme vit tous les scenarii à fond : "Pendant les matchs, Natanel ne sait pas retenir ses émotions : de joie, mais aussi de colère et de peine, relate Virginie. C'est une pression pour Nicolas. A Monaco, en plein match, il s'est retourné sur le court, il a vu son fils en pleurs et en colère contre lui. Il s'est retourné et lui a dit : "Nat', arrête de pleurer s'il te plaît, tu ne m'aides pas." Quand il est là et qu'il vit le match, il ne faut pas perdre. Il lui fait la tête. Je mets au minimum une demi-heure pour le calmer, lui dire : "Papa a fait de son mieux, tu crois que ça lui fait plaisir de perdre ?" Il parle de chaque point, il refait tout le match, il pleure."

C'est très égoïste, mais c'est des émotions que je ne vivrai plus jamais

Savoir perdre, Natanel l'apprendra, maintenant que lui aussi commence à jouer au tennis. Mais pour l'instant, il s'attache surtout à "débriefer" les matchs que Nicolas Mahut vient de disputer et à le coacher en lui expliquant "comment jouer" pour les prochains. Et il fait la liste des courts mythiques de Roland-Garros sur lesquels il a eu le privilège de pénétrer, au risque de valoir des amendes à son papa : "Il est content, il fait sa liste. J'ai fait le Central, le Suzanne-Lenglen, le Simonne-Mathieu. Comme s'il avait joué", s'amuse sa maman.

Après sa victoire au deuxième tour contre Philip Kohlschreiber, célébrée immanquablement avec un gros câlin ému à Natanel, Nicolas Mahut s'était confié sans ambages au micro de France Télévisions : "C'est très égoïste de le faire venir sur le terrain, mais c'est des émotions que je ne vivrai plus jamais. J'essaye d'en profiter et j'espère qu'il gardera ça en tête très longtemps." Natanel avait lui aussi été interrogé et avait souhaité à son père d'aller "au bout" et de "ne rien lâcher". "Alors, que je ne lâche rien, c'est sûr, aller au bout, je ne pense pas", avait répliqué son papa en riant. "Mais tu vas bien tomber contre Nadal à un moment si u vas au très haut niveau, mais il va falloir le battre", avait renchéri son premier fan.

Il ne reste plus qu'à espérer que pour la fin de l'aventure de Nicolas Mahut à la Porte d'Auteuil, le sourire l'emporte sur les larmes.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel