Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Obsèques de George Floyd : la colère de sa famille, Donald Trump visé

Obsèques de George Floyd : la colère de sa famille, Donald Trump visé
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Le cercueil de George Floyd arrive à l'église Fountain of Praise Church dans la banlieue de Houston le 9 juin 2020 pour un service funéraire privé suivi de l'enterrement à Pearland.
26 photos
Lancer le diaporama
Le cercueil de George Floyd arrive à l'église Fountain of Praise Church dans la banlieue de Houston le 9 juin 2020 pour un service funéraire privé suivi de l'enterrement à Pearland.
Mardi 9 juin 2020, un dernier hommage était rendu à George Floyd en l'église Foutain of Praise à Houston (Texas). Une cérémonie aussi intimiste qu'engagée, avec les interventions très politiques du pasteur Al Sharpton et de la famille du martyr.

De la tristesse et un combat. L'espoir d'avoir enfin des réponses, de faire enfin changer les choses. C'est ce que ressentait probablement la famille de George Floyd, le mardi 9 juin 2020 à l'église Foutain of Praise de Houston (Texas), pour les obsèques de cet Afro-Américain, devenu le symbole des violences policières.

La cérémonie qui avait lieu mardi était réservée à la famille. Vêtus de blanc, ils ont rendu un dernier hommage à ce père de famille, surnommé "Big Floyd", un "doux géant", qui excellait au football américain et qui était capable de marquer des paniers des deux mains. "Il était du troisième district [de Houston], mais tout le monde sur terre va se rappeler de lui, il va changer le monde", a déclaré l'un des frères de George Floyd, Rodney, comme le rapporte Le Monde.

Mardi, il était impossible de démêler hommage et militantisme politique. L'une de ses nièces, Brooke Williams, s'est montrée choquée que "certains veuillent rendre sa grandeur à l'Amérique", en citant le slogan qui a fait élire Donald Trump en 2016. "Mais quand l'Amérique a-t-elle été grande [pour les Afro-Américains] ?", a-t-elle questionné.

Tant qu'une vie noire n'aura pas autant de valeur qu'une vie blanche, notre combat continuera

Le pasteur Al Sharpton, qui dirigeait la cérémonie, s'en est fortement pris à Donald Trump. "Quand certains jeunes déclenchent à tort des violences que cette famille a condamnées, le président parle de faire appel à l'armée. (...) Mais il n'a pas dit un mot à propos des huit minutes et quarante-six secondes du meurtre de George Floyd par la police. (...) Ce n'était pas une tragédie, mais un crime", a-t-il résumé.

Pendant plus de deux heures, la famille de George Floyd, des élus, figures militantes et célébrités ont pris la parole dans l'église. Des familles d'autres victimes de violences policières, comme celles de Trayvon Martin, Eric Garner ou de Ahmaud Arbery étaient présentes. "Tant qu'une vie noire n'aura pas autant de valeur qu'une vie blanche, notre combat continuera", a conclut le révérend Al Sharpton.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image