Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Oscars : Du rire aux larmes, 10 moments historiques et inoubliables

Oscars : Du rire aux larmes, 10 moments historiques et inoubliables

Alors que la 85e cérémonie approche à grands pas et que la tension est à son comble, retour sur les plus beaux moments des Oscars. Euphoriques, en larmes, poignants ou hommagieux, ils nous ont marqués. Purepeople.com tente de dresser, vidéos à l'appui, 10 des plus grands moments de l'Histoire des Oscars.

Jamie Foxx, Oscar du meilleur acteur pour "Ray" (2005)

Après avoir résisté longtemps et même prévenu son audience, Jamie Foxx n'a pu retenir ses larmes lorsqu'il dédie son Oscar à sa grand-mère, sa "première enseignante" qui le poussa vers le métier d'acteur. Dans son discours, l'acteur salue Sidney Poitier – premier acteur noir à avoir reçu l'Oscar du meilleur acteur – avec un hommage vibrant.

Roberto Benigni, Oscar du meilleur acteur pour "La Vie est Belle" (1999)

Récompenser Roberto Benigni, c'est, outre saluer sa prestation remarquable dans ce film poignant qu'est La Vie est Belle, s'offrir un magnifique spectacle. Euphorique et enthousiaste, l'acteur italien a livré un discours aussi drôle qu'enjoué dans un style dont lui seul a le secret. Inimitable Roberto.

Kathryn Bigelow, Oscar du meilleur réalisateur pour "Démineurs" (2010)

Ne pouvant cacher l'adrénaline qui l'amène sur scène, Kathryn Bigelow rentre dans l'Histoire des Oscars en devenant la première femme à remporter l'Oscar du meilleur réalisateur. Coup double, elle bat son ex-mari James Cameron, nommé pour Avatar.


Heath Ledger, Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour "The Dark Knight" (2009)

Délivre à titre posthume pour son incroyable performance du Joker dans The Dark Knight, le regretté Heath Ledger glane un Oscar que viendra chercher la famille du comédien. Sa mère Sally Bell, son père Kim Ledger, et sa soeur Kate sont présents. Dans la salle, on retient son souffle qui témoigne d'une émotion d'une grande retenue.


Jean Dujardin, Oscar du meilleur acteur pour "The Artist" (2012)

Grand moment pour le cinéma français qui triomphe avec The Artist aux Oscars. Jean Dujardin, à qui Natalie Portman décerne la statuette du meilleur acteur, lâche un "oh putain" de bonheur qui aura fait couler de l'encre.


Halle Berry, Oscar de la meilleure actrice pour "A l'ombre de la haine" (2002)

Première actrice noire à recevoir l'Oscar de la meilleure actrice, Halle Berry va fondre en larmes et sangloter pendant l'intégralité de son speech. Un grand moment d'émotion !


Louise Fletcher, Oscar de la meilleure actrice pour "Vol au-dessus d'un nid de coucou" (1976)

Non seulement Louise Fletcher va livrer le discours parfait et calibré, mélange entre remerciements et humour bien trouvé, mais en prime, elle rend hommage à ses parents dans la langue des signes, avec une émotion contenue.


Adrien Brody, Oscar du meilleur acteur pour "Le Pianiste" (2003)

Un an après ses sanglots au moment de recevoir son trophée, Halle Berry remet l'Oscar du meilleur acteur à Adrien Brody. Celui-ci, euphorique, embrasse fougueusement l'actrice qui n'a pas caché sa surprise.


Sidney Poitier, Oscar du meilleur acteur pour "Le Lys des champs" (1967)

Avec cette récompense, l'émouvant Sidney Poitier écrit un chapitre de l'histoire des Oscars en remportant le premier Oscar, trophée qui aura pour conséquence d'ouvrir le cinéma américain à de nouvelles couleurs et origines.


Vanessa Redgrave, Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour "Julia" (1978)

Après avoir traditionnellement servi les remerciements, Vanessa Redgrave dénonce contre quelques sifflets, le sionisme de certaines associations juives qui avaient appelé au boycott de la cérémonie, l'actrice soutenant ouvertement la Palestine. Quelques minutes plus tard, Paddy Chayefsky la réprimandera alors qu'il remet l'Oscar du meilleur scénario original. Dehors, des manifestants des deux camps sont dispersés par la police.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image