Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Patrick Balkany enragé : Lourde peine de prison ferme requise

Patrick Balkany enragé : Lourde peine de prison ferme requise
Par Camille Dubois Rédactrice
Passionné par le monde du showbiz français, il est un grand fan de Cyril Viguier, Bénabar ou encore de Chevallier et Laspalès. Il met sa passion pour l'actu des stars au service de son poste de rédacteur
Patrick Balkany - Patrick Balkany, maire de Levallois et sa femme I.Balkany sont jugés au tribunal correctionnel de Paris pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. I.Balkany est toujours hospitalisée et absente. Le 20 mai 2019.
14 photos
Lancer le diaporama
Patrick Balkany - Patrick Balkany, maire de Levallois et sa femme I.Balkany sont jugés au tribunal correctionnel de Paris pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale aggravée. I.Balkany est toujours hospitalisée et absente. Le 20 mai 2019.
Le 13 juin 2019, le parquet national financier a rendu son réquisitoire concernant Patrick Balkany dans l'affaire du blanchiment d'argent : sept ans de prison avec incarcération immédiate. Il est également inquiété pour fraude fiscale et corruption, et le parquet a estimé que c'était "la plus grave des atteintes à la probité publique".

Les réquisitions sont lourdes pour le clan Balcany. Le parquet national financier (PNF) a requis jeudi 13 juin 2019 une peine de sept ans de prison avec incarcération immédiate contre Patrick Balkany, jugé pour blanchiment d'argent, fraude fiscale et corruption, "la plus grave des atteintes à la probité publique". Le parquet national a également demandé une peine de dix ans d'inéligibilité contre l'homme politique, maire (LR) de Levallois-Perret depuis 1983, rapporte l'AFP.

Concernant son épouse, Isabelle Balkany, les procureurs ont requis quatre ans de prison avec sursis et 500 000 euros d'amende, tout en relevant son absence après sa tentative de suicide en mai 2019, bien qu'elle ait "reconnu une faute", dans une lettre lue par son avocat lors du procès.

Rappelons que les époux Balkany sont soupçonnés d'avoir, au minimum, dissimulé 13 millions d'euros d'avoirs au fisc, entre 2007 et 2014, notamment la villa Pamplemousse, aux Antilles, et le riad Dar Guycy, à Marrakech. Le PNF a demandé une condamnation "à hauteur de la gravité" de la corruption entachant l'achat de ce palace à Marrakech, puisque Patrick Balkany se serait fait offrir cette villa par un milliardaire saoudien en échange de délais dans un important contrat immobilier à Levallois.

Fatalement, les réquisitions sont lourdes. Si le parquet national financier (PNF) a requis de fortes peines de prison contre les époux Balkany, il ne pouvait pas faire moins, après avoir requis trois semaines plus tôt quatre ans de prison ferme pour le seul délit de fraude fiscale, avec également un mandat de dépôt. Dans ce second volet du procès, cette fois pour blanchiment et corruption, la peine encourue était de dix ans de prison.

"Vous êtes aussi haineux que médiocres"

Le PNF a ainsi demandé la saisie des biens du couple et a requis quatre ans de prison dont deux avec sursis contre le milliardaire saoudien, qui "a sciemment corrompu un élu de la République". Alexandre Balkany est également éclaboussé dans l'affaire : le fils de l'homme politique français est poursuivi pour avoir "couvert" ses parents en souscrivant des baux de location fictifs du riad de la palmeraie. Le parquet a ainsi requis contre lui 100 000 euros d'amende.
La décision des procureurs a provoqué la colère de Patrick Balkany. "Vous êtes aussi haineux que médiocres", leur a lancé, furieux, le maire LR.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image