Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Patrick Chesnais brisé par la mort brutale de son fils : "J'aurais dû mieux le protéger"

Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
10 photos
Ce vendredi 13 août, les téléspectateurs peuvent retrouver Patrick Chesnais dans la pièce "Tant qu'il y a de l'amour" sur C8. Le comédien est un homme au coeur un peu brisé depuis la mort terrible de son fils, Ferdinand. Un drame sur lequel il s'est plusieurs fois livré.

A 74 ans, Patrick Chesnais a connu beaucoup de hauts et de bas dans sa vie. Parmi les coups durs qui ont laissé des marques en lui, la mort de son fils est sans doute l'un des pires. En octobre 2006, Ferdinand perdait la vie dans un accident de voiture sur le périphérique parisien. Le comédien ne s'en est jamais remis...

Dévasté par la mort de son fils à seulement 20 ans, fruit de son histoire avec Coralie Seyrig, l'acteur avait partagé ses tourments dans les pages de son livre La vie est belle. Je me tue à vous le dire ! "Je voyais, lui, allongé pour toujours dans cette boîte, juste devant moi, porté par des costauds des pompes funèbres, calme, éteint, définitivement mort... Je me disais que j'aurais dû mieux le protéger et que c'est moi qui aurais dû être dans cette boîte... Je n'ai pas été un bon père. Un bon père, ça empêche son fils de mourir à vingt ans", écrivait-il. Des propos bouleversants.

Pour rappel, la nuit du drame, le jeune homme revenait alors d'une soirée un peu arrosée après une représentation de Soleil Noir, la pièce dans laquelle il jouait tous les soirs dans un théâtre du 11e arrondissement. Ferdinand se trouvait alors avec son collègue Hervé Richardot dans la voiture, du côté passager. Ami qui, au volant, avait malheureusement 1,68g d'alcool dans le sang... Arrivés porte d'Auteuil, le conducteur s'était alors trompé et était entré sur le périphérique dans le mauvais sens, empruntant la bretelle de sortie plutôt que celle d'entrée. Il avait alors percuté une voiture qui arrivait en sens inverse...

Après ce drame, qui hante encore Patrick Chesnais qui a gardé des rituels minutieux en hommage à son fils, la justice avait lourdement condamné Hervé Richardot. Reconnu coupable d'homicide involontaire, il avait été condamné à trois ans de prison, dont six mois ferme, à 80 000 euros de dommages et intérêts à verser à la famille Chesnais ainsi qu'une annulation de son permis, avec une interdiction de le repasser avant trois ans.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image