Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Polisse : Nouvelles similitudes troublantes avec un documentaire

Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
5 photos
Lancer le diaporama
Acclamée en 2011 pour son film électrochoc Polisse, récit du quotidien de la brigade de protection des mineurs de Paris sorti l'automne dernier, Maïwenn n'a pas dû se réjouir de la récente polémique l'accusant d'avoir pillé une séquence de l'émission Strip-tease par le producteur Jean Libon. La séquence montre une petite fille racontant à deux policiers comment son grand-père a abusé d'elle. Des attaques auxquelles l'artiste à fleur de peau qu'est Maïwenn n'a pas répondu, mais un autre s'est chargé d'éclaircir la situation et de la blanchir : Rémi Lainé, coréalisateur du documentaire Brigade des mineurs, l'Amour en souffrance datant de 1998, dont des passages ont été utilisés par la célèbre émission de France 3. Les similitudes entre des documentaires et Polisse ne s'arrêtent néanmoins pas à cet extrait du film.

Un fin observateur a noté que la scène suivant celle de l'interrogatoire de la fillette et de son grand-père lui rappelait un autre documentaire vu sur France 3 (à voir dans notre player vidéo). L'extrait du reportage est visible sur YouTube et montre une adolescente menottée dans un fourgon, déversant une foule d'insultes sur la policière qui la surveille. Une avalanche de haine gratuite. Dans le long métrage de Maïwenn, l'actrice Naidra Ayadi, lauréate du César du meilleur espoir, se retrouve également dans un véhicule avec une jeune fille qui l'insulte. Si la scène a dû se produire de nombreuses fois dans la réalité, les répliques de la demoiselle font indubitablement écho à celles issues dudit documentaire.

Ce passage pourrait lui aussi faire partie de Brigade des mineurs, l'Amour en souffrance documentaire de 1998 coréalisé par Christine François et Rémi Lainé, pour "Hors série", la case documentaire de Patrick de Carolis. Il n'est toutefois toujours pas question de plagiat, comme l'a indiqué le réalisateur Rémi Lainé au Nouvel Observateur : "Maïwenn s'est inspirée de mon travail mais elle ne s'en dissimule pas. Je suis cité au générique. Une sorte de venin s'est diffusé car elle est controversée."

Les similitudes troublantes avec le vécu filmé par les caméras du réel et le film coup de poing de Maïwenn rappellent à quel point le documentaire et donc la réalité sont souvent une source d'inspiration directe pour le cinéma et que ce dernier parvient à transcender les émotions. Ce qui est une altercation verbale entre une flic de cité et une adolescente haineuse devient à l'écran, à travers la caméra de Maïwenn, un échange tantôt drôle, tantôt brutal, souligné par les répliques d'un JoeyStarr sur les nerfs.

Le film Polisse s'attache au vécu des membres de la brigade de protection des mineurs, en voulant montrer le mieux possible la réalité du terrain, Maïwenn ayant d'ailleurs fait une immersion au sein du service pour les besoins de son oeuvre. Personne n'est dupe, chacun sait que la cinéaste n'a pas inventé les échanges entre policiers, victimes et accusateurs et que ceux-ci ont réellement existé, et c'est cette authenticité qui donne au film toute sa force.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image