Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : Alcool et la drogue après la mort de Lady Di, "j'essayais de cacher quelque chose"

16 photos
La mort de Lady Diana, survenue le 31 août 1997, a affecté le Royaume-Uni et le monde entier. Son fils cadet, le prince Harry, s'était tourné vers l'alcool et la drogue pour neutraliser la douleur causée par son décès.

Harry est très attaché à l'importance du bien-être mental. Il lui a consacré une série documentaire, sortie ce vendredi 21 mai 2021. Le prince y révèle avoir sombré dans l'alcool et la drogue, des années après la mort de sa mère, Lady Diana.

Les 4 épisodes de la série The Me You Can't See ("Le moi que vous ne voyez pas") sont disponibles sur Apple TV+. Le prince Harry l'a produite avec Oprah Winfrey et s'est livré dans une interview réalisée par son associée. Le monarque de 36 ans lui a raconté son expérience de la santé mentale, une santé mise à rude épreuve après la mort de sa mère, Lady Diana.

Harry avait 12 ans quand Diana est décédée, le 31 août 1997 à Paris (il fêtait ses 13 ans deux semaines plus tard). Pour anesthésier la douleur de cette perte, Harry s'est mis à consommer de l'alcool et de la drogue. "J'étais prêt à boire, à prendre de la drogue, j'étais prêt à essayer et à faire des choses qui me donnaient moins l'impression de ressentir quelque chose, explique-t-il dans The Me You Can't See. Mais j'en suis lentement devenu conscient, ok je ne buvais pas du lundi au vendredi, mais je buvais pour une semaine en un jour, le vendredi ou le samedi soir. Et je me surprenais en train de boire, pas parce que j'aimais faire ça mais parce que j'essayais de cacher quelque chose."

"J'étais très fâché à cause de ce qui lui est arrivé et qu'aucune justice ne lui a été rendue, ajoute-t-il. Les mêmes personnes qui la poursuivaient dans le tunnel l'ont photographiée en train de mourir sur la banquette arrière de cette voiture." 24 ans après le drame, Harry reste grandement affectée par la disparition de sa mère, qu'il a déjà évoquée dans la préface d'un livre pour enfants.

"J'ai perdu ma mère quand j'étais un petit garçon. À l'époque, je refusais d'y croire ou de l'accepter, et ça a laissé un trou béant en moi", a écrit le prince Harry dans Hospital by the hill. L'ouvrage de l'auteur Chris Connaughton et illustré par Fay Troote raconte l'histoire d'un enfant qui a perdu sa mère infirmière, emporté par la pandémie de Covid-19.

Harry ne répètera pas l'histoire avec son épouse, Meghan Markle, maman de son fils Archie (2 ans) et enceinte de leur deuxième enfant. La duchesse de Sussex a pourtant eu des envies suicidaires à cause du harcèlement des tabloïds britanniques et de l'absence de soutien de la famille royale. Elle en avait fait part à Harry, qui confie dans The Me You Can't See : "Ce soir-là, Meghan décide de partager avec moi ses idées suicidaires et la manière dont elle prévoyait de mettre fin à sa vie. La clarté de sa pensée était la chose la plus effrayante. Elle n'avait pas perdu l'esprit. Elle n'était pas folle. Elle ne prenait pas de médicaments, ne buvait pas d'alcool. Elle était absolument sobre."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image