Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Valérie Pécresse : Sa réaction radicale quand elle a reçu l'argent de Nicolas Sarkozy

Valérie Pécresse : Sa réaction radicale quand elle a reçu l'argent de Nicolas Sarkozy
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
15 photos
Humiliée par les scores du premier tour de la présidentielle 2022, Valérie Pécresse a lancé un appel aux dons pour l'aider à rembourser sa campagne. Cependant, elle n'a pas accepté qu'un influent membre de sa famille politique contribue à sa quête : l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy.

L'ancienne candidate à la présidentielle Les Républicains, Valérie Pécresse avait lancé un appel aux dons pour combler le trou de cinq millions d'euros laissé par sa défaite à la présidentielle. Elle a, selon son entourage, refusé l'argent de Nicolas Sarkozy, qui ne lui avait jamais apporté son soutien pendant la campagne.

L'ancien président de la République avait fait, il y a une dizaine de jours, un virement bancaire d'une somme à 4 chiffres (sans atteindre la limite légale de 4 600 euros) en faveur de la présidente de la Région Ile-de-France. Mais celle-ci l'a fait re-créditer dans la journée, a indiqué jeudi 5 mai 2022 à l'AFP l'entourage de Valérie Pécresse, confirmant une information de Politico. "Elle ne demande pas la charité, mais la solidarité et l'amitié. C'est une femme d'honneur", a expliqué cette source.

Ce revirement illustre à quel point le fossé entre Nicolas Sarkozy et celle qui a été sa ministre de l'Enseignement n'a cessé de se creuser pendant la campagne présidentielle, où il ne lui a jamais apporté son soutien. Selon des propos rapportés dans la presse, l'ancien chef de l'État, qui cultive une proximité avec Emmanuel Macron, s'est montré très dur envers la candidate : "inexistante", "Valérie n'a rien compris", "elle serait bien inspirée de me citer"... Gardant le silence avant le premier tour, il a décidé le 12 avril d'appeler à voter Emmanuel Macron au second tour, sans un mot pour son ancienne ministre.

Digérant ses 4,78% de voix qu'elle a obtenues - et qu'elle explique par le poids du vote utile pour faire face aux extrêmes, Valérie Pécresse s'est ensuite attelée à une autre campagne pour laquelle elle vient de faire une piqûre de rappel : celle d'une collecte d'argent pour rembourser ses frais de campagne puisqu'elle a été sous les 5% nécessaires pour obtenir un remboursement. Elle a précisé s'être "endettée personnellement à hauteur de cinq millions d'euros".

Elle a récolté "à peu près 2,5 millions de dons", a fait savoir Christian Jacob, le président du parti Les Républicains (LR). "Le parti va apporter huit millions d'euros sur une campagne qui en avait coûté 15 millions", a précisé le politique, jugeant que cet appel aux dons de la candidate avait été "compris de beaucoup de Français". Les autres restent choqués par sa demande d'aide financière ou s'en sont moqués, comme l'a fait l'ancien opérateur de marché et protagoniste des pertes de la Société générale, Jérôme Kerviel. Le leader du mouvement Résistons!, l'atypique politique Jean Lassalle lui a fait un chèque de 10 euros.

Merci, mais non merci

Renvoyer les chèques à l'expéditeur, c'est également ce qu'a fait l'écologiste Julien Bayou. Edouard Philippe, ex-Premier ministre qui a lancé son parti Horizons, avait fait don de 500 euros à Europe écologie les Verts, indique L'Obs. Ils ont également reçu les 10 euros de Jean Lassalle, sans l'encaisser, précise l'hebdomadaire qui ajoute que secrétaire national d'EELV a plutôt conseillé au futur ex-député béarnais de faire un don à une association féministe. Une allusion aux accusations de certaines femmes contre le politique.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image