Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Véronique Sanson : 'Embaucher un tueur pour éliminer mon ex-mari, j'y ai pensé'

14 photos
Lancer le diaporama
Ce samedi 24 janvier, Laurent Ruquier présentait un nouveau numéro de son talk-show hebdomadaire On n'est pas couché. Autour de la table, l'animateur, entouré de Léa Salamé, qui n'a pas hésité à plaisanter sur la qualité du sperme de son camarade Aymeric Caron, recevait de nombreux invités. Outre le président du MoDem François Bayrou, l'écrivain et éditorialiste Thomas Legrand et la comédienne Camille Cottin, héroïne de la mini-série Connasse, la chanteuse Véronique Sanson était présente en plateau pour évoquer la sortie du livre Les Années américaines (signé Laurent Calut et Yann Morvan, et dont Véronique a signé la préface) et du CD best of du même nom.

Et comment évoquer ses années passées aux États-Unis, dans les années 1970, sans parler de son idylle avec son ex-époux Stephen Stills, avec qui elle a eu son fils Christopher, aujourd'hui âgé de 40 ans. Si Véronique Sanson avait déjà évoqué ses rapports conflictuels avec celui qu'elle a épousé en 1973 et dont elle a divorcé en 1979, jamais encore elle n'avait révélé avoir songé à embaucher un tueur à gages pour éliminer celui qui était alors son mari...

"C'est un polar ce divorce ! (...) Oui, [embaucher un tueur à gages] ça m'a traversé l'esprit. Ça coûte rien de demander. D'ailleurs, ça coûte pas si cher : ça ne coûte que 8 000 dollars, déclare-t-elle avec le plus grand sérieux. J'ai même pensé à le pousser d'une falaise ou d'un bateau."

Et contre toute attente, ce qui l'en a dissuadée n'est ni la morale, ni la raison, mais plutôt la crainte de finir ses jours en prison... "J'avais tellement peur de me faire prendre. Je me disais pas du tout que c'est mal de tuer, je me disais juste que j'avais pas envie de me faire prendre. J'étais sûr que je suis tellement con et désordonnée que je vais laisser traîner un truc et qu'on saura que c'est moi. (...) C'est pour ça que je ne l'ai pas fait !", conclut-elle, provoquant l'hilarité du public, incrédule.

Véronique Sanson sera en concert à l'Olympia à Paris, à partir du 3 février prochain. Neuf représentations qui seront suivies d'une tournée à travers la France.

Joachim Ohnona
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image