Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alain-Fabien Delon, blessé et à coeur ouvert : ''Ma famille n'est pas normale''

12 photos
Lancer le diaporama
Serein et apaisé durant le Festival de Cannes, Alain-Fabien Delon semblait être en meilleurs termes avec son père, l'icône du cinéma Alain Delon. Quelques mois plus tard, l'animosité est de nouveau d'actualité, et dans une interview exclusive qu'il accordée à M6 pour l'émission Must Célébrités, le jeune homme s'exprime sans retenue sur sa relation avec son père, loin d'être un long fleuve tranquille.

Alain-Fabien Delon a ouvert les portes de la demeure qu'il habite à Biarritz avec sa bien-aimée, Léa Lunghini, demi-soeur de la chanteuse Elsa. Cette dernière avait, coïncidence ou pas, joué avec Delon père dans Le Retour de Casanova il y a vingt ans... Avec Léa, Alain-Fabien dit être un homme changé : "Avant, j'étais un petit con." Dans le cadre idyllique du bord de mer, dans une villa avec beaucoup de style, le jeune garçon, à l'aube de ses 20 ans, se sent enfin chez lui. Car appartenir à une famille n'a rien d'évident pour lui, même si la sienne est plus que célèbre : "Ma famille vit sa vie et moi la mienne, c'est mieux comme ça. Ils ne s'intéressent pas trop à la mienne, donc je ne m'intéresse pas trop à la leur. [...] Je n'ai jamais vécu chez ma famille. La famille, je ne vois pas ce que ça veut dire. La leur [celle d'Elsa], elle est normale, moi, ma famille, elle n'est pas normale."

Fils d'Alain Delon et de l'ancien top model néerlandais Rosalie van Breemen, Alain-Fabien Delon a quitté le domicile de son père à 18 ans et quelques mois plus tard, il trouve un foyer idéal. Avec Léa, il vit une relation fusionnelle et s'agace qu'on puisse la comparer à celle que vécurent son père et Romy Schneider. Heureux avec sa bien-aimée, il veut également construire sa carrière, mais pas dans l'ombre de son père, fatigué d'être éternellement perçu comme un "Alain Delon Junior", même s'il se prête facilement au jeu pour des séances photo de mannequin qui font tout pour rappeler sa ressemblance avec son illustre aîné. Les contradictions de la jeunesse... Il veut s'imposer à coups de films audacieux, comme son premier coup d'essai présenté à Cannes, Les Rencontres d'après-minuit.

Il souhaite grandir sans son père, oui, mais les conflits ne sont pas enterrés. En février dernier, son interview pour l'édition italienne de Vanity Fair met le feu aux poudres puisqu'il y déclare : "Mon père m'a abandonné." Depuis, il lui a présenté ses excuses, et pendant la période cannoise, leurs relations semblaient moins tendues. Toutefois, sur les marches du Palais des festivals à Cannes, père et fils ne posaient pas ensemble, alors qu'on avait pu voir Alain Delon bien fier avec sa fille Anouchka il y a quelques années.

Cet été, Alain-Fabien Delon a de nouveau pris ses distances avec Alain Delon, comme il l'explique, les dents serrées : "Je l'ai appelé et il m'a envoyé balader. J'ai pris ma décision, ça fait dix ou quinze fois que je reviens vers lui pour m'excuser. Mais au final, s'il ne veut pas de relation avec son fils, c'est son problème." Il n'a pas non plus réagi sur l'hospitalisation pour arythmie cardiaque de son père. Si sa compagne Léa veut dédramatiser la situation, jugeant qu'il s'agit d'un problème de communication entre père et fils, la colère et la déception se lisent dans les yeux verts d'Alain-Fabien.

Cependant, refusant d'ajouter de l'huile sur le feu, il revient sur la polémique lancée par son père à propos de l'homosexualité et de l'adoption homoparentale, alors qu'il était invité de l'émission C à vous avec Anouchka, devant l'animatrice Anne-Sophie Lapix : "On ne devrait pas demander à Alain Delon, Anouchka ou Zlatan ce qu'ils pensent de l'homosexualité. C'est leur problème." Ni défense ni condamnation, il préfère se concentrer sur sa carrière. Mais le spectre d'une énième réconciliation n'est jamais loin...
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Alain Delon, fier au bras de sa fille chérie Anouchka, pour monter les marches à Cannes
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel