Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

César 2012 : Antoine de Caunes partage ses navets et ses coups de coeur

6 photos
Lancer le diaporama

À vingt-quatre heures de la soirée des César, Antoine de Caunes pense plus que jamais au cinéma.

Alors qu'il s'apprête à revêtir le costume de maître de cérémonie pour la huitième fois, l'acteur et réalisateur s'est laissé aller à quelques confessions de cinéphile au micro de Télé-Loisirs.fr.

Visiblement ravi des nominations, Antoine de Caunes explique : "La bonne nouvelle, c'est qu'enfin, les goûts du public et des gens du cinéma se recroisent." Car après de violentes attaques contre son élitisme, l'Académie des César s'est une fois de plus ouverte aux cinémas de tous les horizons. Les cartons publics de Polisse, Intouchables et The Artist se retrouvent ainsi face à l'essai conceptuel d'Alain Cavalier dans Pater. La présence d'Intouchables est en outre la preuve que "la pure comédie, le feel good movie, (...) est reconnue".

Seul bémol : "J'ai un tout petit regret : l'absence de Poulet aux prunes de Marjane Satrapi que j'ai beaucoup, beaucoup aimé."

Lancé sur son amour du cinéma, il cite The Big Lebowski (1998) des frères Coen comme un de ses "films de chevet", avec Les Affranchis (1990) de Martin Scorsese, Victor/Victoria (1982) de Blake Edwards, l'oeuvre de Jacques Tati et tous les classiques de la comédie américaine - Chaplin, Buster Keaton, les Marx Brothers. Questionné sur les pires navets qu'il a pu voir, Antoine de Caunes s'amuse : "J'ai beaucoup aimé le film de Bernard-Henri Lévy Le Jour et la Nuit [avec Alain Delon en écrivain perdu au Mexique et Arielle Dombasle en actrice sexy] que je recommande chaudement. (...) J'ai aussi beaucoup aimé le Vercingétorix avec Christophe Lambert, tourné en Bulgarie. Vous pouvez vous faire les deux dans la même soirée."

Histoire de terminer sur une petite touche d'humanité, l'acteur précise être "une grande pleureuse au cinéma", et plus encore devant Un monde parfait (1993) de Clint Eastwood et Bienvenue, Mister Chance (1979), l'un des derniers films de Peter Sellers.

Antoine de Caunes montera sur la scène des César demain soir - un événement à suivre en direct sur Purepeople.com

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel