Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Pardonnez-moi..." : Le lapsus de Gilles Bouleau en direct du 20h

"Pardonnez-moi..." : Le lapsus de Gilles Bouleau en direct du 20h
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
6 photos
Malgré tout le professionalisme qu'on peut lui accorder, Gilles Bouleau n'a pas pu éviter la bourde du lapsus, lors de l'édition du 9 novembre 2021 de son journal de 20h sur TF1. Face à la pression de l'allocution du président de la République Emmanuel Macron, le présentateur a vu sa langue fourcher en abordant un sujet délicat depuis les débuts de la pandémie.

Même les plus expérimentés n'y échappent pas. Le présentateur du 20h de TF1, Gilles Bouleau, a fait un lapsus lors de la présentation de son édition du 9 novembre 2021. Alors qu'il commentait différents éléments de l'allocution du président de la République, il a confondu malheureusement "port du masque" et "port du voile". "Les mesures annoncées ce soir concernent notamment le renforcement des contrôles de pass sanitaire et le port du voile, le port du masque pardonnez-moi, et elles vont avoir des conséquences pour les restaurateurs", expliquait le présentateur de 59 ans à la télévision en direct. Une "boulette" qui n'est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux notamment.

Des moqueries en cascades pour le journaliste qui officie depuis 2012, succédant à ce poste à Laurence Ferrari. Une autre présentatrice experte dans cet exercice avait également été victime du fameux lapsus. Anne-Sophie Lapix avait confondu cet été la date de la mise en place du passe sanitaire avec celle de l'élection présidentielle 2002, qui avait vu l'arrivée de Jean-Marie Le Pen au second tour face à Jacques Chirac.

Gilles Bouleau devait assurer l'exercice délicat de commenter l'allocution d'Emmanuel Macron, sa 9e intervention depuis le début de la crise sanitaire. A cinq mois des présidentielles, les mondes politiques et des médias sont manifestement sous pression, ce qui explique ce genre de lapsus sur des sujets hautement délicats. On notera à quel point il n'a pas sourcillé, s'excusant le plus naturellement possible, après sa confusion devant les caméras.

Le port du masque est en effet de nouveau obligatoire à l'école élémentaire dans toute la France, a annoncé mardi 10 novembre le ministère de l'Education, après l'allocution du président Emmanuel Macron. "A partir de lundi prochain, tous les départements passent au niveau 2 du protocole sanitaire", avec "de nouveau port du masque pour tous les élèves" de l'école élémentaire, a indiqué le ministère dans une déclaration transmise à l'AFP.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image