Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alexandra Lamy fusionnelle avec Chloé : ''C'est normal... je n'ai qu'une fille''

Exclusif - L'actrice Alexandra Lamy est à Nice le 18 mars 2014, pour la présentation du film "De Toutes Nos Forces" réalisé par Nils Tavernier.
11 photos
Lancer le diaporama

Après nous avoir fait rire dans la comédie Jamais le premier soir, Alexandra Lamy émeut dans De toutes nos forces, une leçon de courage et de bonheur réalisée par Nils Tavernier, fils de Bertrand. Dans ce long métrage, le premier rôle est tenu par Fabien Héraud. Il incarne un adolescent handicapé qui demande à son père (Jacques Gamblin) de faire avec lui le triathlon de Nice, l'IronMan, dans l'espoir de vivre une belle aventure et se rapprocher de lui. Dans la peau d'une mère qui fait tout pour que son fils puisse vivre dans les meilleures conditions, Alexandra Lamy trouve un nouveau rôle à sa mesure. Elle se confie dans Version Femina sur ce film bouleversant et sur la mère qu'elle est réellement.

Pour les besoins du film De toutes nos forces, Alexandra Lamy s'est inspirée des mères des enfants malades qu'elle avait rencontrées pour son documentaire réalisé pour Envoyé spécial et elle a beaucoup discuté avec la mère de son fils de fiction. Le film montre à quel point un enfant peut nous faire changer et montrer le meilleur que l'on a en nous, une idée que valide totalement la mère de Chloé Jouannet, actrice en herbe et dont le père est son ancien compagnon Thomas Jouannet : "Un enfant nous rend fort. (...) Par exemple, je viens de vivre un truc formidable avec ma fille, je me suis installée à Londres. Je l'ai fait pour elle, car je sais que c'est une chance. Je voulais qu'elle parte après le bac, mais elle m'a dit : 'Pourquoi, ne pas déménager là, tout de suite ?' On s'est tapé dans la main et on est parties. J'avais toujours rêvé de vivre un jour ailleurs. Voilà, c'est arrivé, pas à 20 ans, mais à 40 ans avec ma fille. C'est chouette car on le vit ensemble."

Cette installation à Londres coïncide également avec l'officialisation de la séparation d'Alexandra Lamy et de son mari Jean Dujardin. Sur les terres anglaises, elle a pu éviter le tourbillon médiatique, même s'il ne l'a pas empêchée de défendre en France les films auxquels elle tient. Sans surprise, elle n'évoque pas la fin de son couple dans cette interview, mais parle plus longuement de sa Chloé : "On est même parfois un peu fusionnelles. C'est normal après tout, je n'ai qu'une fille. Il existe quelque chose de très fort entre nous. Chloé va avoir 17 ans. Dans un an et demi, elle quittera la maison pour faire ses études, ça nous met le blues à toutes les deux. Je sais bien qu'il faut les laisser partir, mais on n'en a pas envie. Et puis, on a peur.... Le jour où on a un enfant, on connaît vraiment la peur. Tout le temps. Quand elle va en soirée, je ne peux pas dormir avant son retour."

Chloé Jouannet fera ses grands débuts au cinéma à partir du 2 avril, dans Avis de mistral de Rose Bosch (La Rafle) avec Jean Reno. Une comédie pleine de tendresse et de soleil où la jeune fille apparaît lumineuse. Mais qu'on ne parle pas de piston à Alexandra Lamy : "Si c'était le cas, je me serais déjà pistonnée moi-même pour plein de rôles", dit celle qui a dû lutter pour qu'on ne la voie pas uniquement comme une actrice comique.

Les moments de doutes, Alexandra Lamy les affronte avec son énergie positive et, à travers cet entretien, elle se révèle toujours aussi sympathique. Sa bonne nature lui vient peut-être du fait qu'elle a beaucoup été seule dans sa jeunesse : "J'habitais à la campagne, mes parents étaient commerçants. Nous avons dix ans d'écart avec ma soeur [Audrey Lamy], on a presque été des filles uniques." Les pieds sur terre, elle avoue par ailleurs ne pas adorer les paillettes du show business : "Vous me verrez rarement dans les soirées. On offre beaucoup de choses aux actrices... Moi, j'aime bien entrer dans un magasin et m'acheter mes affaires..."

Fin août, Alexandra Lamy tournera un road-movie belge de Christophe Van Rompaey, l'histoire de soeurs qui se sont perdues de vue, et elle a acheté les droits de Blanquette, premier roman de Laure Buisson, "pour en faire un film [qu'elle coréalisera] sans doute", précise-t-elle. Ses débuts ne se feront visiblement pas avec Le Camisard, projet ambitieux mis de côté depuis plusieurs années et dans lequel devait jouer à l'origine Jean Dujardin. Le livre Blanquette parle de l'envie d'assassinat d'une femme qui est exaspérée par son époux pour qui elle a sacrifié sa vie.

De toutes nos forces, en salles le 26 mars

Retrouvez l'intégralité de l'entretien dans le supplément Version Femina du Journal du dimanche du 23 mars

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image