Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Alexandra Lamy : Mère et comédienne heureuse à Londres et bientôt à New York

Alexandra Lamy : Mère et comédienne heureuse à Londres et bientôt à New York
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.

Loin du tourbillon médiatique de sa séparation avec Jean Dujardin en novembre, l'homme avec qui elle jouait dans Un gars, une fille et qu'elle a épousé en 2009, Alexandra Lamy poursuit tranquillement son chemin. Elle a assuré avec bonheur et décontraction la promotion de la romance Jamais le premier soir, se livrant avec enthousiasme pour Purepeople. Désormais installée à Londres avec sa fille, Chloé (dont le père est son ex-compagnon Thomas Jouannet), elle défend la pièce La Vénus au Phacochère qu'elle joue dans la capitale britannique les 3, 4 et 5 février au cinéma Lumière de l'Institut français avec des surtitres en anglais. Elle se raconte à l'AFP.

Vivant à Londres où sa fille Chloé, apprentie actrice qu'on verra dans Avis de Mistral de Jean Reno, peut apprendre à parler parfaitement anglais, Alexandra Lamy a le grand plaisir de jouer en Angleterre sa pièce qui a ravi les spectateurs français, La Vénus au phacochère. Alexandra Lamy jouera ensuite cette oeuvre le 12 mars à New York, au Florence Gould Hall, avant une nouvelle tournée de trois mois en France à partir de janvier 2015. La belle actrice aimerait-elle à une carrière anglo-saxonne, elle qui avait croisé Angelina Jolie et Brad Pitt lors de la cérémonie des Oscars 2012 où Jean Dujardin avait reçu son prix ? "Il faudrait déjà que je fasse des progrès en anglais. Ce n'est pas une fin en soi, mais si un jour j'ai une opportunité et la possibilité de le faire, pourquoi pas." Son ex Jean a de son côté joué pour Martin Scorsese (Le Loup de Wall Street) et George Clooney (The Monuments Men).

Par ailleurs, elle prévoit de présenter au printemps à Londres deux films dans lesquels elle joue, Jamais le Premier Soir de Mélissa Drigeard avec Mélanie Doutey et Julie Ferrier mais aussi De Toutes Nos Forces, de Nils Tavernier avec Jacques Gamblin, qui sort en France le 26 mars.

Encore une fois, la comédienne ne manque pas de se justifier, à l'heure des controverses d'évasion fiscale, qu'elle paie ses impôts en France : "J'habite à Londres mais je passe les 3/4 de ma semaine en France. Je vis ici pour ma fille, ça lui permet de parler anglais, c'est primordial pour les jeunes aujourd'hui", a-t-elle expliqué, ajoutant apprécier d'être "moins reconnue" et de pouvoir ainsi fréquenter les théâtres et salles d'expositions. "Je travaille et paye toujours mes impôts en France et j'en suis très contente", a-t-elle dit, écartant tout exil fiscal.

Concernant son projet de réalisation, Les Camisards, dont elle parlait il y a bien longtemps avec Jean Dujardin en premier rôle, il n'est pas abandonné, mais mis de côté pour le moment : "C'est toujours d'actualité mais ça ne sera pas pour tout de suite parce que c'est un film historique qui coûte cher et il faut retravailler un peu le scénario." Le scénario, qu'elle a coécrit avec Jean-Claude Carrière et Christophe Duthuon, suit les pas d'un paysan né en 1661 et devenu un chef des camisards, "ces protestants qui se sont battus pour la liberté de culte et de conscience" dans les Cévennes, une région chère à l'actrice. Avant ce long-métrage en costumes, Alexandra Lamy compte réaliser et produire "un premier film moins lourd financièrement, qui soit un peu plus facile" à monter, indiquant être en train d'acquérir les droits d'un livre français en vue de l'adapter au cinéma.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image