Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlene de Monaco, enceinte de jumeaux, éblouit aux 30e Princess Grace Awards

55 photos
Lancer le diaporama
La princesse Charlene de Monaco, enceinte de jumeaux et sublime en Dior Haute Couture, accompagnait son mari le prince Albert II le 8 octobre 2014 lors de la cérémonie des 30e Princess Grace Awards, gala annuel de la Princess Grace Foundation - USA, à Los Angeles.

Sept mois de grossesse, et enfin une vraie robe de maternité pour la princesse Charlene de Monaco ! Dévoilant des formes plantureuses, venues dernièrement transformer sa silhouette athlétique d'ancienne nageuse de haut niveau, la future maman de jumeaux est apparue lumineuse à Los Angeles, dans la soirée du mercredi 8 octobre 2014, au bras de son époux le prince Albert II.

Tandis qu'en Europe, le Rocher préparait son communiqué annonçant officiellement que Charlene est enceinte de deux bébés, le couple princier se mêlait aux stars d'Hollywood à l'occasion de la 30e cérémonie de remise des Princess Grace Awards, décernés par la Fondation Princesse Grace - USA, dont le souverain monégasque est le vice-président, et organisée pour la première fois dans la Cité des anges, au somptueux Regent Beverly Wiltshire Hotel. Au lendemain du cocktail offert en guise de mise en bouche par le superproducteur hollywoodien Jerry Bruckheimer et son épouse Linda Sue, où Charlene, en haut doré flottant, a posé notamment auprès de Mel Gibson tandis qu'Albert de rapprochait de Sylvester Stallone ou Taylor Lautner, les futurs parents princiers ont à nouveau côtoyé la fine fleur du showbiz, entre une Jane Lynch très chic en smoking qui officiait comme maîtresse de cérémonie et une Eva Longoria glamourissime, très décolletée.

Charlene, future maman star parmi les stars

Visiblement en pleine(s) forme(s), conformément à ce qu'elle a récemment déclaré en interview à New York, la princesse Charlene, enceinte de sept mois, affichait enfin des rondeurs significatives, à quelques semaines du terme, prévu en décembre : baby bump et poitrine rebondis chatoyaient sous une longue et caressante robe Dior Haute Couture en georgette blanche plissée, pour ce grand rendez-vous des arts qui voyait la maison française, sponsor officiel de l'événement et représentée par son PDG Sidney Toledano, habiller également la toute jeune actrice israélo-américaine Odeya Rush (17 ans), révélation du film The Giver, d'une robe noire en soie, et Nathalie Love, vue dans Palo Alto, d'une robe brodée bleu ciel en satin.

Perpétuant depuis 1982 l'héritage de Grace Kelly, défunte mère du prince Albert et des princesses Caroline et Stéphanie, en faveur de la promotion des arts et de l'aide à l'éclosion des talents (10 millions de dollars ont déjà été distribués au total), la Fondation Princesse Grace, basée à New York, ajoutait hier quelques noms à la longue liste des quelque 800 artistes récompensés depuis sa création : le comédien Dick Van Dyke s'est vu remettre le Prince Rainier III Award couronnant l'ensemble de son oeuvre, tandis que le chorégraphe David Hallberg et l'acteur Oscar Isaac, fameux Llewyn Davis des frères Coen, recevaient le Princess Grace Statue Award (des trophées conçus par Alex Soldier), devant un public qui comptait dans ses rangs des personnalités telles que Geena Davis, Conan O'Brien, Adam Shankman, Bob Iger et Willow Bay de Walt Disney ou encore les chanteurs du groupe The Tenors. Le comité d'organisation du gala rassemble également des célébrités de premier plan, telles que Denzel Washington et sa femme Pauletta, Benjamin Millepied (compagnon de Natalie Portman), Reese Witherspoon et son mari Jim Toth, Mandy Patinkin, ou encore Jerry et Linda Bruckheimer.

Une histoire d'héritage

En amont de ce rendez-vous annuel de la Princess Grace Foundation - USA entretenant et ravivant l'empreinte laissée par Grace Kelly dans le monde du divertissement, le prince Albert II de Monaco, dépositaire scrupuleux de la mémoire de sa mère, avait accordé un touchant entretien au magazine People : il y parlait notamment de la manière dont ses parents le prince Rainier III et la princesse Grace, mariés en 1956, faisaient en sorte que leurs enfants vivent dans une "maison normale", de "l'engagement envers sa famille" de l'icône hollywoodienne, "plus important" que sa carrière, de son renoncement à renouer avec les plateaux ("le milieu a tellement changé depuis que j'en suis partie", confia-t-elle un jour à son fils), de la dernière fois qu'il l'a vue avant qu'elle se tue tragiquement sur la route... "J'aurais voulu lui parler encore, de plein d'autres choses. J'aurais voulu qu'elle soit là à d'autres moments", a confié avec émotion le prince de 56 ans.

À son tour, le souverain monégasque va pouvoir compter sur une descendance pour perpétuer ses engagements (notamment son action pour la protection de l'environnement), puisqu'il deviendra d'ici la fin de l'année papa de deux enfants légitimes. Dans la matinée du jeudi 9 octobre (le gala devait s'être achevé depuis peu à Los Angeles, où il faisait simultanément nuit noire), le palais princier annonçait que la princesse Charlene attend des jumeaux : "Le prince et la princesse de Monaco sont heureux de confirmer l'attente de jumeaux dans leur foyer pour la fin de l'année", indiquait le communiqué confirmant finalement une information parue en juin dernier, quelques jours après l'annonce de la grossesse, sur le compte Twitter d'un journaliste sud-africain proche de Michael Wittstock, père de Charlene. Côté pratique, dans le cas de jumeaux de même sexe, au regard des lois de succession en vigueur en principauté, le premier-né prendrait la première place dans l'ordre de succession ; et dans le cas de jumeaux de sexe différent, le garçon occuperait obligatoirement cette place, même s'il devait naître après sa soeur. Le prince Albert envisagera-t-il de modifier la règle dynastique ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel