Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Clash Nicolas Bedos : Mathilde Warnier une sacrée 'menteuse' qui perd ses moyens

6 photos
Lancer le diaporama

Elle avait pourtant promis ne pas vouloir faire de télé. Si elle s'est qualifiée de "belle pute, belle gueule", aurait-elle dû plutôt choisir le qualificatif "menteuse" ? En effet, hier, lundi 19 décembre, Mathilde Warnier semblait avoir oublier ses belles paroles tenues sur le plateau de C à vous quelques jours après le buzz lancé par son pseudo-clash avec Nicolas Bedos chez Michel Field, le 14 novembre. Car c'est sur le plateau de ce dernier Au Field de la nuit, diffusée sur TF1 en troisième partie de soirée, que la jeune étudiante de 20 ans était de retour pour jouer les chroniqueuses d'un soir.

Pendant que Nicolas Bedos assure qu'il ne se passe strictement rien entre lui et elle et préfère fantasmer sur Lana del Rey, Mathilde, elle, se prend pour une critique littéraire. Hier, la jeune femme a choisi de parler du livre de Christophe Ono-dit-Biot et Enki Bilal Ciels d'orage (Flammarion). Un exercice pas des plus aisés, en particulier pour une novice.

Si Mathilde a certainement aimé cet ouvrage, elle connait quelques soucis pour transmettre cette appréciation à son public. Résultat, ses expressions plutôt plates qu'elle ne semble pas vraiment maîtriser ne sont pas très convaincantes. On ne peut s'empêcher de noter : la répétition de l'expression "clé de voûte" (qu'elle vient d'apprendre ?), le problème d'accord dans la phrase "toute l'exercice", le choix du mot "cadeau" à la place de "chaos" ou encore certains tics de langage, comme le relève plutôt bien le site du Nouvel Obs. Mais le stress de passer à la télé peut l'excuser.

"C'est un moment de réflexion, comme un moment d'exorcisme sur ses propres traumatismes, ses propres fantômes, non, c'est très intéressant et Christophe a un regard très tendre, passionné sur Enki Bilal, c'est un très chouette livre", confie Mathilde. Malheureusement, la jeune femme semble plus dans l'interprétation d'un rôle de composition que dans la peau d'une chroniqueuse. Se serait-elle un peu trop inspirée du talentueux écrivain et showman Nicolas Bedos ?

On constate finalement que la jolie Mathilde Warnier était nettement plus à l'aise face à un Bedos provocateur que pour défendre un de ses ouvrages préférés. Étrange. Alors Mathilde avait-elle été mieux préparée la première fois ? On peut se poser la question. Quoi qu'il en soit, la jeune femme aurait probabement dû s'en tenir à ses promesses : ne pas faire de la télé.

Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel