Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos : Très vulgaire et remis à sa place par une jolie jeune femme !

8 photos
Lancer le diaporama

A 31 ans, Nicolas Bedos est un prodige de la plume. Fils de Guy Bedos, il s'est fait connaître par ses chroniques assassines La semaine Mythomane dans Semaine Critique sur France 2 de Franz-Olivier Giesbert - avant l'arrêt de cette dernière. Le 3 novembre, Nicolas Bedos sortait son premier ouvrage Le Journal d'un Mythomane aux éditions Robert Lafont, une compilation de ses chroniques (qu'il publie désormais dans l'hebdomadaire Marianne). Ecrivain talentueux, chroniqueur acide, mais aussi comédien que l'on retrouvera dans L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder et dans deux autres films avec Romain Duris et Agnès Jaoui, Nicolas Bedos sait tout faire. A l'exception d'une chose : supporter la critique !

En effet, le fils Bedos a pété les plombs hier, lundi 14 novembre, sur le plateau d'Au Field de la nuit, présentée par Michel Field sur TF1, victime des critiques de Mathilde, une jeune (et jolie) étudiante. Cette dernière lui reprochant de n'être "qu'une figure de style, un essayiste plus sur la forme que sur le fond", Nicolas Bedos ne peut pas s'empêcher de plaisanter sur son physique avant de déclarer, interloqué, devant les invités Matthieu Chedid et Laurent Baffie : "Elle peut me traiter de ce qu'elle veut."

Elle enchaîne sûre d'elle : "J'ai lu votre préface et je me suis dit, tiens, il excuse absolument tout, il se légitimise d'avoir fait le con à la télé en écrivant un bouquin. Donc je suis pas mal déçue. Et au final, je n'ai plus rien à vous dire, vraiment..." Bedos pète alors les plombs ne pouvant s'empêcher de jouer son showman : "A part va te faire enculer peut-être ? Ok ben je vais y aller. Qu'est ce que tu veux que je te dise ma grande ? Tu as une belle gueule mais tu es une connasse, tu ne vas pas me faire chier avec tes questions de merde, mets ton micro dans le cul et fous le camp !" Classe !

Si Nicolas Bedos réussit tout naturellement à s'attirer les rires de la salle, notre vaillante Mathilde ne baisse pas les bras pour autant : "Ce n'est pas forcément méchant mais j'ai trouvé que c'était un peu facile. Vous vous êtes tellement justifié à la télé, est-ce que vous avez besoin de le faire dans un livre." Bedos l'interrompt (toujours gentleman !) : "C'est pas vrai ce que tu dis, ce n'est pas juste, mais cela ne m'empêchera pas de dîner avec toi. Tu veux dire en fait que tu en as marre de voir ma gueule ?" La jolie brunette lui lance alors : "Non, j'en ai pas marre, vous êtes très attrayant tout de même."

Enfin, alors que Bedos se croit tout permis et continue de faire le beau lançant à la jeune femme : "T'as voulu faire de la télé comme toutes les putes", Mathilde finit par l'achever : "Au final ce que je veux dire c'est que j'arrive pas à vous faire de compliments ni de reproches, vous vous les faites vous-même. Je vois pas ce que je peux rajouter d'autre. Je sais pas qui est la plus pute entre vous et moi."

Mathilde 1 - 0 Bedos.


Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel