Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Coline Berry-Rojtman privée de sa soeur par leur père : "Je n'ai pas le droit de la voir"

17 photos
Voir 17 photos
Coline Berry-Rojtman sur BFMTV, le 4 mars 2021.
Agée de 6 ans, la petite Mila n'aurait jamais rencontré sa grande demi-soeur Coline. Leur père Richard Berry empêcherait tout contact entre ses deux filles car son aînée affirme, depuis plusieurs années déjà, avoir été victime d'inceste.

En marge de l'enquête menée par la Brigade des mineurs de Paris, depuis sa plainte déposée fin janvier, Coline Berry-Rojtman multiplie les interventions dans les médias. Après un passage remarqué au micro d'Europe 1 lundi, la fille de Richard Berry est revenue sur ses accusations d'inceste sur BFM TV, ce 4 mars 2021. Devant Bruce Toussaint, celle qui est aujourd'hui âgée de 44 ans a notamment évoqué sa non relation avec sa plus jeune demi-soeur Mila (6 ans), née du mariage de son père avec l'actrice Pascale Louange.

Après sa relation avec la comédienne Catherine Hiegel, la mère de Coline, puis son union avec la chanteuse Jeane Manson, Richard Berry s'est remarié avec Jessica Forde au début des années 1990. Ensemble, ils ont eu Joséphine (28 ans). Il s'est ensuite mis en couple avec l'actrice Pascale Louange, la mère de Mila. Contrairement à ce qu'affirme son père, la démarche de Coline Berry-Rojtman de porter plainte pour des agressions sexuelles incestueuses - qui seraient survenues lorsqu'elle était enfant, au début des années 1980 - ne serait en rien sous le coup de l'impulsivité. La quadragénaire aurait même évoqué ces faits (présumés) avec plusieurs membres de son entourage dès ses 20 ans, y compris avec Jessica Forde.

"J'ai eu des craintes vis-à-vis de ma soeur Joséphine, donc je m'en suis ouverte à l'époque à sa maman, a-t-elle affirmé sur le plateau de BFM TV mardi. Donc non, ce n'est pas quelque chose qui a mis tant d'années à sortir. Ça a mis tant d'années à être mis sur le devant de la scène publique, déjà dans toute la famille, mais moi j'en ai parlé très tôt." Si au sein de sa famille Coline Berry-Rojtman peut compter sur le soutien de sa mère, la comédienne Catherine Hiegel, mais aussi sur ceux de sa tante Josiane Balasko et de sa cousine Marilou Berry, elle serait en revanche privée de tout contact avec une partie de ses proches, dont sa demi-soeur Mila : "Je n'ai pas le droit de voir ma plus jeune soeur, je ne l'aie jamais vue, je ne l'aie jamais rencontrée, au prétexte que je serais toxique."

Exclusif - Richard Berry et sa fille Joséphine Berry - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" au Studio Gabriel à Paris. Le 17 septembre 2018 © Guillaume Gaffiot / Bestimage
Exclusif - Richard Berry et sa fille Joséphine Berry - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" au Studio Gabriel à Paris. Le 17 septembre 2018 © Guillaume Gaffiot / Bestimage

Des aveux déjà prononcés... en privé

Pour Coline, cette mise à distance forcée avec sa demi-soeur est, selon elle, en désaccord total avec les aveux et excuses que son père lui aurait adressés en privé : "Il nie là, publiquement, moi j'ai des échanges avec lui dans lesquels il ne les nie pas. Dans lesquels même, il s'en excuse, même s'il s'estime lui-même victime, soit de Jeane Manson, soit de l'époque, de plein de choses", affirme-t-elle, tout en laissant entendre que ces échanges seront présents dans le dossier juridique.

Auprès du Monde, Joséphine Berry avait quant à elle assuré n'avoir jamais subi de gestes déplacés de la part de son père : "Il ne s'est jamais rien passé, il n'y a jamais eu aucune ambiguïté", avait commenté celle qui est également actrice, tout en précisant qu'il s'agit de "choses qui ne regardent personne d'autre que mon père et ma soeur et les gens qui sont impliqués dans la famille."

Mardi sur BFM, Coline Berry-Rojtman a également évoqué les actes de violences conjugales reconnus par son père, non seulement envers sa mère, mais aussi contre Jeane Manson : "Ça faisait quarante ans que mon père niait les violences conjugales et là il les reconnaît. Donc il est présumé innocent, il est coupable de ce que, déjà, il ose dire au bout de 40 ans. Il faudra peut-être 40 ans pour reconnaître le reste."

Nous avons relaté les dires à BFMTV de Coline Berry-Rojtman... qui prend ses responsabilités de ses déclarations.

Richard Berry reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image