Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Daniil Medvedev furibond après les sifflets : il s'en prend à ceux qui "ont probablement un QI très bas"

Daniil Medvedev furibond après les sifflets : il s'en prend à ceux qui "ont probablement un QI très bas"
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
12 photos
Après un match âprement disputé face à Nick Kyrgios, le chouchou du public australien, Daniil Medvedev a été la cible de sifflets. Très remonté, il n'a pas mâché ses mots après la rencontre.

L'Open d'Australie aura rarement autant fait parler que cette année ! Alors que la compétition n'avait pas encore commencé, l'imbroglio autour de la participation de Novak Djokovic a entraîné un battage médiatique sans précédent. Après plusieurs jours de tergiversations, le numéro 1 mondial a été expulsé de Melbourne où se tient le tournoi du Grand Chelem, ce qui fait donc de son second, le Russe Daniil Medvedev, le grand favori cette année. Si du côté français les chances de victoires ne sont pas énormes, malgré le très beau parcours de Benoît Paire, le numéro 2 mondial est pour le moment très bien parti.

Après un début de parcours plutôt tranquille, il affrontait jeudi un rival plutôt coriace en la personne de Nick Kyrgios. L'Australien de 26 ans est un des joueurs les plus imprévisibles du circuit et surtout une véritable star dans son pays, où se tient la compétition. Face à lui la nuit dernière Daniil Medvedev a dû s'employer pour terminer vainqueur d'un combat en quatre sets. Acquis à la cause de Kyrgios, le public ne s'est pas montré très fair play à l'encontre du Russe de 25 ans, ce que ce dernier n'a pas hésité à rappeler en interview d'après-match. "Je suis venu pour gagner ce match et je suis content d'y être arrivé. Rester calme c'est le seul choix possible quand il y a pas mal de manifestations entre le premier et le deuxième service", a-t- commencé par déclarer.

Les gens célébraient comme si j'avais déjà fait une double faute. C'est juste décevant

Lors de la conférence de presse qui a suivi, Daniil Medvedev visiblement toujours sous le coup de l'émotion en a rajouté une couche et il n'y est pas allé de main morte. "Avant le second service, les gens célébraient comme si j'avais déjà fait une double faute. C'est juste décevant. Ce n'est pas tout le monde qui faisait cela mais ceux qui le faisaient ont probablement un QI très bas", lance-t-il.

Des propos très durs envers certaines personnes du public et qui ne risque pas d'arranger la relation entre Medvedev et le public australien !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image